A LA UNEeconomie

TOUBA : La Senelec renforce sa capacité d’alimentation électrique dans la ville sainte

Pour renforcer sa capacité à alimenter la ville de Touba en quantité d’électricité suffisante, la Senelec a procédé au lancement d’un nouveau poste à Touba. Cette nouvelle infrastructure va permettre de sécuriser Touba par la possibilité de reprise du réseau de distribution en cas d’indisponibilité de l’un ou de l’autre poste.

D’après le communiqué parvenu à notre rédaction, chaque année, les besoins en énergie électrique de la ville sainte de Touba augmentent de manière fulgurante. Et  c’est la raison pour laquelle Senelec a senti la nécessité de créer, dans ce projet de Boucle du Ferlo, un nouveau poste 225 k Touba 2. Ce poste permettra également de sécuriser la ville par la possibilité de reprise du réseau de distribution en cas d’indisponibilité de l’un ou de l’autre poste.

Toujours d’après le document susmentionné, il permettra le développement du fort potentiel agro-économique des zones traversées avec une croissance régulière et soutenue de la demande en énergie électrique.

D’après la Senelec, cette zone est actuellement isolée au réseau interconnecté de transport, se traduisant par des charges d’exploitation et des pertes techniques élevées, et un faible développement du réseau de distribution électrique.

« Le projet va également interconnecter le poste de Touba avec la ligne Omvs à partir de Matam 2 et augmentera la capacité de transit vers Dakar en perspective de la réalisation et la mise en service à moyen terme des projets de l’Omvs  2nd génération. Outre la réalisation de postes et lignes, le projet comporte un volet important d’accès universel à l’électricité en milieu rural et péri-urbain, conformément aux engagements et aux objectifs fixés par Gouvernement du Sénégal sur l’accès universel à l’électricité à l’horizon 2025. Dans ce contexte, le milieu rural et péri-urbain reste le défi majeur à relever pour l’atteinte de cet objectif compte tenu des inégalités observées jusqu’ici, en termes d’accès aux services énergétiques », renseigne le document susmentionné.

D’après la Senelec, ce projet vise à : Développer le réseau de transport pour sécuriser l’alimentation des zones de Ndioum, Linguère et Touba ; Augmenter la capacité de transit vers Dakar en perspective de la réalisation et de la mise en service à moyen terme des projets de l’Omvs  2nde génération ; Améliorer la qualité de service et le développement des ventes dans ces régions ; Assurer le bouclage entre Touba et la ligne de l’Omvs  Matam – Dagana. Et les travaux seront réalisés par le Groupe EIFFAGE sur une durée de 30 mois, selon les délais contractuels.

Consistance du projet 

Ligne 225 kV:

La construction d’une ligne 225 kV simple terne double faisceaux (2x570mm²) entre les postes de Ndioum (Matam 2) – Linguère – Touba 2 – Touba 1 sur environ 275 km ; Le passage en coupure de la ligne 225 kV de l’Omvs  Matam – Dagana sur 2x2km liaison 225 kV en simple terne double faisceaux (2x309mm²) au poste de Ndioum ; 50 km de réseaux Hta pour la reprise des Réseaux Moyenne Tension à Matam 2 et à Linguère.

POSTES 225 kV

Extension au Poste 225 kv  de Touba 1 ; Construction nouveau poste 225/30 kV de Touba 2 ; Construction nouveau poste 225/30 kV de Ndioum (Matam 2) ; Construction nouveau poste 225/30 kv de Linguère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *