international

Togo: Manifestations du PNP à Lomé, dispersion des chemises rouges

Au Togo, les Forces de l’ordre tentent de disperser, en cette matinée du samedi 19 août, à coups de gaz lacrymogènes, les manifestants du Parti national panafricain (PNP), sur le grand contournement, à Agoe, Lomé. Le PNP avait appelé ses sympathisants à manifester dans les grandes villes du Togo pour exiger le retour à la Constitution de 1992. Selon le ministre togolais de la Sécurité, ce rassemblement avait été interdit, vendredi, au motif que le parti ne voulait pas respecter l’itinéraire qui lui était proposé. Le dirigeant du PNP, Tikpi Atchadam, se dit déterminé à maintenir sa manifestation.

Samedi 19 Août  2017 –La police disperse à Agoè (Lomé) à coup de gaz lacrymogènes les premiers manifestants du Parti National Panafricain (PNP).

Sitôt dispersés, des manifestants, dont la plupart vêtus de rouge se rassemblent par petit groupe et ensuite par nombre. Fait notoire, il n’y a pas de jets de pierre contre les forces de sécurité.
À l’entrée de la ville au lieu où les manifestants tentent de se rassembler, on observe un dispositif de fouille des engins automobiles. La circulation sur la nationale N. 1 est peu fluide est bloquée par moments si des manifestants tentent d’envahir la rue.
Si le face-à-face reste perceptible sur le terrain, les premiers responsables duPNP Rechercher PNP ne sont pas encore visibles sur le terrain.
Rappelons qu’avant ce samedi, les autorités ont demandé aux organisateurs de la manifestation nationale prévue pour se tenir dans cinq villes du pays à la même heure de changer d’itinéraires, une requête qui n’a pas fait changer d’avis lePNP Rechercher PNP qui a  maintenu la marche.
Tag

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *