A LA UNEeconomie

TAUX DE CHANGE : Le franc CFA enregistre une régression de 3,2% en juillet 2022

La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao), dans son document : « Note de conjoncture économique dans les pays de l’UEMOA. Juillet 2022 », souligne que le franc CFA a enregistré une régression de 3,2% en juillet 2022.

« Dans la sous-région ouest-africaine, le franc CFA enregistre, sur la première moitié du mois de juillet 2022, une régression de 3,2% comparé à sa valeur de la fin du mois précédent. Le franc CFA a perdu de la valeur face au naira nigérian (-3,6%), au franc guinéen (-3,6%), à la leone sierra léonaise (-3,4%), au dollar libérien (-3,0%), au cédi ghanéen (-2,2%) et au dalasi gambien (-1,5%). En juin 2022, le taux de change de la monnaie des pays de l’UEMOA s’est apprécié de 0,4% par rapport aux monnaies des autres pays, après sa dépréciation de 2,5% en mai 2022. A l’exception du dalasi gambien (-0,2%), le franc CFA s’est renforcé vis-à-vis de toutes les autres monnaies de la sous-région (leone sierra léonaise : +2,6%, cedi ghanéen : +1,0%, dollar libérien : +0,7%, franc guinéen : +0,2% et naira nigérian : +0,1%) », note la Bceao.

D’après la source, en variation annuelle, le franc CFA s’est déprécié de 6,3% par rapport aux monnaies des autres pays de l’Afrique de l’Ouest. Et il enregistre une baisse de 22,3% et de 22,1% respectivement par rapport au franc guinéen et au dollar libérien, de 11,1% à l’égard du naira nigérian et de 5,5% vis-à-vis du dalasi gambien. Toujours d’après la source, en revanche, la monnaie des pays de l’UEMOA s’est appréciée de 12,3% et de 9,6% respectivement par rapport à la leone sierra léonaise et au cédi ghanéen.

L’euro s’est replié de 1,6%

« A la date du 21 juillet 2022, l’indice du taux de change de l’euro s’est replié de 1,6% comparativement à son niveau moyen du mois de juin 2022. L’affaiblissement de l’euro est en lien notamment avec l’écart d’orientation de politique monétaire entre la BCE et la FED, les craintes d’une récession économique en Europe, dans un contexte de forte inflation et d’incertitude croissante quant à la continuité des approvisionnements en gaz russe », souligne la Bceao.

D’après la source, la monnaie des pays de la zone euro s’est dépréciée de 3,8% vis-à-vis du dollar américain, de 3,3% face au franc suisse, de 2,4% à l’égard du dollar canadien, de 2,0% par rapport au yen japonais et de 0,7% vis-à-vis de la livre sterling et du dollar australien. Et l’euro s’est aussi déprécié à l’égard des monnaies des pays émergents sur la même période (yuan chinois : -3,5%, la livre turque : -2,5% et la roupie indienne : -2,2%).

« En juin 2022, sur la base de l’indice calculé par la BCE, la monnaie européenne s’est appréciée de 0,3%, après un repli de 1,1% le mois précédent. La devise de la zone euro s’est renforcée vis-à-vis du yen japonais (+3,9%), de la livre sterling (+0,9%) et du dollar australien (+0,4%). En revanche, elle s’est affaiblie à l’égard du franc suisse (-1,2%), du dollar canadien (-0,4%) et du dollar américain (-0,2%). L’euro s’est aussi apprécié à l’égard des monnaies des pays émergents (livre turque : +8,7%, roupie indienne : +0,8% et baht thaïlandais : +1,5%). Toutefois, la monnaie européenne s’est dépréciée par rapport au rouble russe (-11,8%), au rand sud-africain (-0,6%) et au yuan chinois (-0,2%) », précise la source.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *