A LA UNEeconomie

SITUATION DES FINANCES PUBLIQUES DES PAYS DE L’UEMOA : Une Baisse du recouvrement des recettes enregistrée

La banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao), dans son « rapport sur la politique monétaire dans l’Uemoa », note une baisse du recouvrement des recettes dans les pays membres de l’Union.

« La situation des finances publiques des Etats membres de l’Union, au cours des trois premiers mois de l’année 2020, a été marquée par la baisse du recouvrement des recettes, en liaison avec la baisse de l’activité imputable à la pandémie et aux allègements fiscaux mis en œuvre pour contrer son impact. Une réduction des dépenses a cependant été enregistrée en raison du report de certains investissements », précise  le rapport.

Toujours d’après le document, le déficit global, base engagements, dons compris, s’est situé à 922,1 milliards ou 4,5% du PIB contre 222,5 milliards ou 1,1% du PIB sur la même période de l’année 2019.

Et le rapport de pérciser : « Les échanges extérieurs de l’Union se sont traduits au premier trimestre 2020 par un déficit commercial de 60,4 milliards ou 0,3% du PIB, en atténuation de 345,3 milliards par rapport à la même période de l’année 2019, en raison d’une progression, en glissement annuel, des exportations (+4,3%), liée essentiellement au renchérissement de l’or, conjuguée avec un repli des importations (-2,9%) qui est porté par la baisse des cours des produits pétroliers ».

Dans un autre registre, au plan monétaire, le rapport note que  la progression de la masse monétaire de l’Union, en rythme annuel, s’est accélérée à fin mars 2020 (+11,4% après 10,4% à fin décembre 2019), en liaison avec la consolidation des actifs extérieurs nets (+22,7%), conjuguée avec l’accroissement des créances intérieures (+9,2%). Et les créances sur l’économie ont augmenté de 6,5%, en glissement annuel, à fin mars 2020.

« Les réserves de change de l’Union ont baissé de 104,2 milliards sur le premier trimestre 2020 pour se situer à 10.252,7 milliards. Ce niveau assure la couverture de 6,3 mois d’importations de biens et services à fin mars 2020 contre 6,2 mois à fin décembre 2019. Les réserves de change à fin mars 2020 correspondent à un taux de couverture de l’émission monétaire de 79,3% contre 81,4% un trimestre plus tôt », mentionne le rapport.

Sur le marché monétaire,  le rapport  estime que le taux d’intérêt moyen pondéré des opérations d’injection de liquidité sur le guichet à une semaine s’est situé à 2,90% contre 3,38% le trimestre précédent. Et sur le guichet à un mois, il s’est établi à 3,35%, après 4,02% un trimestre plus tôt.

« Le taux moyen trimestriel des appels d’offres hebdomadaires s’est également orienté à la baisse, en ressortant à 2,69% contre 2,98%. Depuis le 30 mars 2020, les adjudications sur les deux guichets d’open-market de la BCEAO sont réalisées à un taux fixe de 2,5% dans le cadre des mesures prises face à la crise de la Covid-19. Sur la maturité à une semaine du marché interbancaire, le taux d’intérêt moyen pondéré s’est légèrement détendu, en se situant à 4,11%, après 4,36% le trimestre précédent », explique-t-on dans le rapport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *