international

Seisme en Indonésie: 91 morts et des touristes en état Graves .

Le tremblement de terre de magnitude 7 qui a frappé l’île indonésienne de Lombok, dimanche, a fait au moins 91 morts, selon un dernier bilan des autorités. Un millier de touristes sont en cours d’évacuation des petites îles alentour.

Le bilan du séisme de magnitude 6,9, qui a frappé, dimanche 5 août, les îles de Lombok et Bali en Indonésie, s’est alourdi à 91 morts, a annoncé lundi le porte-parole de l’Agence de prévention des catastrophes. Un précédent bilan faisait état de 82 morts.

Survenu dimanche soir à une faible profondeur de 10 km, le séisme a endommagé des milliers de bâtiments et a été ressenti sur l’île voisine de Bali, la plus touristique de l’archipel d’Asie du Sud-Est. Il a été suivi par plusieurs répliques provoquant de nouvelles frayeurs lundi, l’une atteignant une magnitude de 5,3 dans la matinée.

SÉISME EN INDONÉSIE : “J’AI ORDONNÉ QUE LA GESTION DE LA CRISE AILLE LE PLUS VITE POSSIBLE”

“Les équipes de recherche et de secours passent au peigne fin les lieux et évacuent” des personnes, a déclaré le porte-parole, Sutopo Purwo Nugroho. “Nous nous attendons à ce que le nombre de victimes augmente”, a-t-il ajouté, alors que forces de sécurité et secouristes continuent de rechercher des survivants ou des corps dans les débris de maisons, mosquées et écoles endommagées.

Le président indonésien Joko Widodo a appelé à la mobilisation générale. “J’ai ordonné que la gestion de la crise due au séisme aille le plus vite possible, qu’il s’agisse de la gestion des victimes, des funérailles, du traitement des blessés, ou de la logistique concernant l’évacuation des touristes”, a-t-il affirmé dans une allocution télévisée.

Neuf cents touristes évacués

La plupart des personnes décédées se trouvaient dans la zone montagneuse située dans le nord de Lombok, loin des principaux sites touristiques du sud et de l’ouest de l’île très prisée des touristes pour ses plages et ses sentiers de randonnée.

Des milliers d’habitants de Lombok, une île située entre celles de Bali et Sumbawa, ont été contraints d’évacuer leur maison, tandis que certains quartiers de l’île sont toujours sans électricité.

Environ 1 200 touristes, pour l’essentiel étrangers, sont en cours d’évacuation des petites îles de Gili proches de celle de Lombok. “Nous ne pouvons pas tous les évacuer pour le moment car nous manquons de capacités en nombre de bateaux. C’est compréhensible qu’ils veuillent partir, ils sont paniqués”, a indiqué à l’AFP le directeur de l’agence de tourisme de la province des Petites îles de la Sonde occidentales, Muhammadi Faozal. Des bateaux supplémentaires comprenant deux navires étaient en route vers les Gilis, a-t-il ajouté.

Des centaines de blessés

Des centaines de blessés sont traités à l’extérieur d’un hôpital endommagé de Mataram, principale ville de Lombok très affectée par le séisme. Des patients sont allongés sur des lits à l’extérieur de l’hôpital et soignés par des médecins en combinaison bleue.

Des habitants pourraient être coincés sous les décombres. Najmul Akhyar, chef du district de Lombok Nord, où se trouve l’épicentre du séisme, a estimé que 80 % de ce territoire a été endommagé par les puissantes secousses.

“Nous avons besoin d’équipements lourds car des mosquées se sont effondrées et nous redoutons que certaines personnes soient prisonnières à l’intéreur”, a-t-il déclaré à la chaîne de télévision Metro TV.

Ce séisme est survenu une semaine après un premier tremblement de terre le 29 juillet, qui avait fait 17 morts sur cette île située à l’est de Bali et détruit des centaines de bâtiments.

France 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *