A LA UNEeconomie

SECONDE EDITION DE LA FOIRE INTERNATIONALE DES PRODUITS AFRICAINS : La Plateforme « Bay Sa Waar » pour la promotion du savoir-faire local

La Plateforme « Bay Sa Waar » en partenariat avec le Monument de la Renaissance Africaine, a procédé à l’ouverture de  la seconde édition de la foire internationale des produits africains (Fipa 2)  du 27 mai au 05 juin 2021. Ce rendez-vous d’une envergure internationale est pour promouvoir le savoir-faire local, notamment du Sénégal, du Mali, du Rwanda, entre autres pays.

Mme Fatou Dramé Fabira, Pdg de  Fabira Trading  et initiatricede la Fipa, a souligné : « Les exposants et les acteurs attendaient cet évènement depuis quelques mois après le premier report. Je voudrais m’adresser à tous nos hôtes venus à la Fipa, le Mali, le Rwanda, la Gambie, la Guinée-Bissau, la Côte d’ivoire, le Burkina-Faso, le Gabon, le Bénin, l’Afrique du Sud et mes îles du Comores, je leur remercie d’avoir répondu présent à notre invitation. La culture est un ressort du développement économique dans la cohésion, du rayonnement de notre pays ».

Elle estime que la Fipa vise à promouvoir le savoir-faire local notamment du Sénégal, du Mali, du Rwanda, et autres pays.

Elle a  tenu à préciser  que la Plate-forme « Bay Sa Waar »a fait le pari de contribuer à la construction de notre continent en promouvant l’esprit d’entreprise et l’innovation.

 «Nous voulons, avec les autorités sénégalaises et africaines, ouvrir des portes porteuses d’emplois décents et de dignité», dira Mme Dramé.

Il importe pour Mme Fatou Dramé  de donner les outils pour favoriser l’auto-entreprenariat et le succès des petites entreprises par la formation aux métiers d’avenir.

Mme Dramé et ses collaborateurs ont pris le pari que dans quelques années de nombreuses entrepreneures et entrepreneurs puissent émerger et à leur tour incarner l’esprit d’entreprise et réussir. C’est pour cela qu’ils ont créé la Plate-forme ‘’Bay Sa Waar’’.

Cette foire sous le thème du ‘’Leadership féminin dans la dynamique de la renaissance africaine’’ constitue une étape pour la mission qu’ils jugent essentielle pour le développement économique et culturel de notre continent. Elle va permettre de partager les expériences entre les pays et d’établir des partenariats mutuels. Cette foire a rassemblé, non seulement des opérateurs économiques, mais des acteurs culturels venus de différents pays d’Afrique pour faire valoir notre richesse qui réside dans notre diversité qui à son tour fait état de notre complémentarité.

Quant à M. Samba Bathily Diallo, maire de Ouakam, il avance : « En effet la première édition malgré les délais assez courts de préparation a été une réussite mais aussi pleine de perspectives et de promesses pour la promotion du consommez local à travers nos deux pays, le Mali et le Sénégal ».

M. Abdoulaye Racine Senghor, président du comité scientifique de la 2éme Fipa, il a tenu à souligner : « Cette activité a été menée par une femme mais qui avait souci de fédérer des Etats et de promouvoir l’activité entrepreneuriale en mettant en avant leur savoir-faire, c’est l’artisanat, l’art, la culture ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *