A LA UNEeconomie

RESPONSABILITE SOCIETALE DES ENTREPRISES (RSE) : Vers l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie nationale d’encouragement

La Chambre de Commerce d’industrie et d’Agriculture de Dakar (Cciad) et la Conférence Permanente des Chambres Consulaires d’Afrique Francophones (Cpccaf) et ses partenaires, ont organisé le « 3eme forum RSE en Afrique Francophone : Mobiliser l’écosystème multi-acteurs autour de la RSE pour une économie post-Covid inclusive et durable ».

Ce forum qui se tient  le 1er et 2 Décembre, a été l’occasion pour M. Cheikh Ndiaye, représentant le ministère de la Microfinance et de l’économie solidaire de dire que Le ministère en charge de l’économie solidaire élabore et met en œuvre une stratégie nationale d’encouragement de la responsabilité sociétale d’entreprise en rapport avec les ministères concernés.

Le représentant du ministre de la Microfinance de te de l’économie solidaire estime  que les  démarches des initiateurs du Forum  sont identiques à celles du gouvernement, de même ne fixant à ce forum, l’objectif de définir des actions visant à accélérer l’appropriation par les entreprises  de la responsabilité sociale d’entreprise en s’appuyant  l’ensemble des forces vives locales et engagement des PME.

Il a tenu à préciser que la stratégie du gouvernement du Sénégal est de redynamiser la responsabilité sociétale d’entreprise.

« L’Etat du Sénégal, pour matérialiser sa vision en matière de gouvernance RSE, a à travers la loi 2021, 2815- 2021, prévoit  des dispositions juridiques qui,  encadrent désormais la responsabilité sociétale d’entreprise. Le ministère en charge de l’économie solidaire élabore et met en œuvre une stratégie nationale d’encouragement de la responsabilité sociétale d’entreprise en rapport avec les ministères concernés. Et sur la base de cette stratégie nationale d’encouragement à la RSE,  chaque ministère devra également élaborer et mettre en œuvre en relation avec les collectivités territoriales une stratégie sectorielle », dira M. Cheikh Ndiaye en marge de la cérémonie d’ouverture.

Mme Gloria Paraiso Jossou, directrice et consultante RSE, estime que la RSE est volontaire et encadré sur le plan légal.

Quant à M. Abdoulaye Sow, président de la Cciad, il avance : « C’est avec un intérêt particulier que la Cciad participe au Forum. En organisant ce forum, les maîtres d’œuvre nous offrent l’opportunité d’échanges sur le concept de RSE. La RSE étant définie comme l’engagement des entreprises dans la promotion du développement durable. Elle peut être du Mécénat financier. Il s’agit d’analyses, ce qu’est la RSE en Afrique. Nos échanges permettront de voire plus claires .Le Forum doit mobiliser toutes les énergies et définir une feuille de route pour l’avenir ».

Selon lui, c’est un concept nouveau que la plupart des entreprises doivent connaître. Et les entreprises sénégalaises ont très tôt fait la RSE. Il souligne que l’entreprise, quel que soit son emplacement, doit aider les populations qui habitent la zone.

M. Kablan, représentant de la BOAD, avance : « Nous allons faire la promotion de la démarche RSE.Nous avons créé un comité RSE au sein du conseil d’administration. La BOAD souhaite démarrer une institution socialement responsable. Notre démarche RSE a engagé les PME ».

Rappelons que Le 3eme forum RSE en Afrique Francophone s’articule autour de 3 éléments clés : un objectif central : accélérer l’appropriation par les entreprises des outils de la RSE en s’appuyant sur les forces vives locales et l’engagement des PME, au cœur de la discussion.

Un positionnement : Offrir du contenu de qualité et un espace dédié pour inspirer, échanger, mobiliser les énergies, nourrir la réflexion et accélérer la transition ; des attentes fortes : rassembler les compétences, définir une feuille de route, créer et consolider les liens entre les acteurs institutionnels, les entreprises et la société civile en Afrique francophone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *