A LA UNEeconomie

Rénovation des unités de la SONACOS : Modou Diagne Fada annonce une enveloppe de 1milliard 900 de F CFA

Après Ziguinchor, Kolda, Tambacounda en passant par la région de Kaffrine précisément à Senthiou  Malém et Ida Mouride, Dans le cadre de sa tournée hivernale, le Directeur Général de la Sonacos Modou Diagne Fada était ce vendredi à Kaolack à la Sonacos  de Lydiane. D’après le directeur général de la Sonacos, M. Modou Diagne Fada, la Sonacos a mobilisé 1 milliard 900 de F CFA pour retaper les unités de production de la société.

Cette tournée au niveau de l’usine s’inscrit dans le cadre de faire l’état de  préparatif de la campagne de commercialisation mais de voir aussi les contraintes  et pour donner  des instructions  pour pouvoir lever les dites contraintes avant l’ouverture officielle de la campagne de commercialisation de l’arachide.

Modou Diagne Fada veut retaper l’usine et moderniser les ateliers d’intoxication  et d’extraction pour augmenter le rendement  avec des équipements neufs .1 milliard 900 de F CFA seront injectés au niveau des usines de Sonacos.

Il a annoncé l’ouverture de trois sékos à Kaolack  et un quatrième au niveau de l’usine Sonacos Lydiane. Pour la réception, Modou Diagne Fada  a souligné qu’il va démarrer  à Kaffrine et à IDA Mouride dans la région de Kaffrine et aussi le site de Tambacounda sera reconduit.

« Nous pensons pouvoir être en mesure de réceptionner  par jour 1500 tonnes de graines d’arachide. C’est- à- dire 30 camions de 50 tonnes par jour. La Sonacos est prête cette année à acheter le maximum de tonne de graine d’arachide pour pouvoir faire face à la transformation de ces produits en huile brute, écailles et plus tard en tourteau traité. Et pour le financement aussi les dispositions nécessaires sont  déjà prises, les montants qui avaient été mobilisés l’année dernière pour mener la campagne sont là. Nous sommes en phase de négociation avec nos partenaires d’Haïti,  une filière de la banque Islamique pour pouvoir avoir une reconvention de de plusieurs millions d’Euros », souligne Modou Diagne Fada.

En ce qui concerne  les travaux de fin de campagne, le directeur général de la Sonacos  a souligné que la Sonacos est une vieille industrie. Et elle a aujourd’hui 45 ans. Et  les initiateurs de la Sonacos ont eu cette vision d’acheter du matériel solide et qui tient encore.

« C’est la raison pour laquelle, nous allons retaper, embellir pour augmenter la capacité de production  mais aussi pour faire de l’économie », dira Modou Diagne Fada.

Pour lui c’est la raison pour laquelle : «  nous avons mobilisé un budget global de 1 milliard 900 millions de CFA sur fonds propre pour les différentes unités de la Sonacos. Lyndiane Kaolack investit 700 millions, Ziguinchor 550 millions, Diourbel 300 millions, Louga 100 millions et Dakar 350 millions pour remettre en état de certains d’ateliers.

« Le réseau de  la Senelec au niveau de la Sonacos, nous cause beaucoup de difficultés  parce que chaque mois la facture de la Senelec revient à 50 millions par mois.  Donc si notre chaudière fonctionne, nous pouvons  être autonomes en  énergie. Et la facture peut passer de 50 millions à 17 millions maximum 20 millions », a souligné Modou Diagne Fada.

Le DG de la Sonacos a expliqué que cette année, on a enregistré des bénéfices alors que depuis 9 ans ils n’en ont pas.

« En 2018, nous avons trouvé un déficit moins de 7 milliards en 2019, on a un bénéfice de 370 millions. Le chiffre d’affaire en 2018  est de 18 milliards et en 2019 on a un chiffre d’affaire de 41 milliards donc nous sommes sur la voie de la relance, sortir du trou et être sur la surface », a affirmé le directeur général de la Sonacos.

 Khady Thiam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *