actualiteeconomie

RÉALISATION DE LA BOUCLE DE KALOUNAYE

 

Les populations gardent espoir

Après la boucle du Blouf qui est en train d’être finalisée, avec la deuxième phase allant de Tendouck à Affiniame pour rallier Ziguinchor, c’est aux populations de Kalounaye d’attendre leur tour. Pour cela, elles gardent espoir pour le bitumage de cette route qui permettra de désenclaver la zone.

Le désenclavement de Kalounaye préoccupe tout un chacun. Chaque année et à chaque période, des centaines de tonnes de fruits pourrissent sur la route en ralliant Dakar ou les autres capitales régionales, occasionnant la perte de plusieurs millions de nos pauvres francs. Cette situation ne démoralise pas les populations de cette localité qui gardent toujours espoir.  Selon Kéba Sonko, président du Comité entente et développement de Koubanao, une localité située à 3 Km du fleuve Casamance et de 30 Km du chef lieu régional (Ziguinchor) et tout à fait au sud du département de Bignona, le désenclavement de la zone de Kalounaye est essentiel. « Nous gardons espoir avec le PUDC. Un jour la route sera rétablie », a-t-il espéré. Le président du Comité entente et développement de Kalounaye s’exprimait lors d’une conférence de presse tenue hier en prélude à la grande nuit culturelle dudit village, qui sera organisée le 18 novembre au Cices. Cet événement qui en sa troisième édition, est parrainé aux ministres de l’Économie, Amadou Ba, de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, de la Culture, Latif Coulibaly et le ministre-conseiller Abdoulaye Badji. « C’est une façon  d’honorer la nation sénégalaise. Mais aussi, c’est une soirée culturelle où les autorités sénégalaises seront honorées, mais également elle permet de revisiter le patrimoine ancestral de la localité », a-t-il déclaré. Pour ce dernier, cette journée culturelle, n’est rien d’autre qu’une manière d’inculquer aux jeunes les valeurs du passé, qui englobent les valeurs du travail, de la culture, de la bravoure, entre autres. « Elle est porteuse de projet de construction du mur du poste de santé de village, où toutes les infrastructures y figurant sont par les mains de ses populations. Pour cette édition, les femmes de Koubanao sont les marraines du fait qu’elles ont montré la voie au développement par leur bravoure.  « Cette année, elles ont pris la relève en apportant de l’argile des cailloux pour la construction de la route », a affirmé le doyen des ressortissants de ce village à Dakar. Parmi les amis, il y aura la présence de Baba Maal qui sera accompagné par Aïcha Bal, présidente de l’Ong Nanka, mais la présence du ministre de Sport et du Sng de lutte

Aziz Samb qui est devenu un fils de cette localité a pris la parole pour annoncer la présence du ministre de Sport Matar Ba t du Sng à cette fête de la culture casamançaise. Il y aura à cette nuit le ballet des femmes de Koubanao « Pierre rouge » qui fera une prestation, la danse des masques. La troupe « Batiyaye » va animer la soirée jusqu’au petit matin. « Tout le folklore casamançais sera présenté. Les autorités casamançaises seront de la partie. Nous sommes à Dakar raison pour laquelle nous interpellons ceux qui sont sur place. Les autorités que nous interpellons c’est pour donner une dimension nationale à cet événement » ; a conclu M. Sonko.

 

Idrissa NIASSY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *