A LA UNEeconomie

PROGRAMME DEFI-ARCHIPELAGO DEDIE A L’EMPLOYABILITE DES JEUNES : Satisfécit du Président de la CCIAD sur les résultats obtenus après 2 ans de mise en œuvre

M. Abdoulaye Sow, président de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar et M. Samba Ndao, secrétaire général du ministre du commerce ont co- présidé ce mardi 06 décembre 2022 la cérémonie de clôture du programme Archipélago dédié à l’employabilité des jeunes. Après 2 ans de mise en œuvre du programme, M. Sow juge les résultats obtenus satisfaisants. Les bénéficiaires dudit programme ont reçu leur parchemin à la fin de la cérémonie.

M. Samba Ndao, secrétaire général du ministre du commerce, de la consommation et des PME, a souligné : « Ce programme a permis le renforcement des compétences et l’employabilité des bénéficiaires dans le secteur du bâtiment, dans le secteur agricole, de la transformation de produits agro-alimentaires. Aux termes de la clôture du projet, les résultats obtenus sont jugés satisfaisants. Nous réitérons l’engagement et les sollicitations vers une deuxième phase du projet Defi-Archipelago vu les résultats probants présentés ».

Quant à M. Abdoulaye Sow, président de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar, il avance : «La Cérémonie de clôture du projet du projet Defi-Archipelago qui nous réunit ce jour est empreinte de satisfaction au vu des résultats obtenus dans la mise en Œuvre. Ainsi : A Kolda, 50 jeunes, femmes et migrants de retour, sont formés dans les métiers d’ouvriers aquacoles et mareyeurs transformateurs ; A Louga, ils sont 30 jeunes formés dans les métiers de Paveur et de briquetier ; A Diourbel, ce sont 100 jeunes dont 81 femmes qui ont reçu une formation dans la transformation de produits agro-alimentaire locaux ; A Dakar 45 jeunes, femmes et migrants de retour ont été formés aux métiers de peintre et de poseurs de système d’arrosage ».

Selon le Président de la CCIAD, en plus de ces formations aux métiers, dans chaque région bénéficiaire du projet, deux séances de formation en entreprenariat ont été organisées au profit de 150 jeunes, femmes et migrants de retour.

« Les résultats obtenus témoignent du partenariat dynamique entre l’Europe et l’Afrique pour l’emploi des jeunes. Ils sont aussi la preuve de la franche collaboration entre l’APEFE, la Chambre de Commerce de Wallonie-Bruxelles de la Belgique et la Chambre de Commerce de Dakar, L’ONFP, les CCIA de Kolda, Diourbel et Louga », a-t-il laissé entendre.

Et M. Sow de rajouter : « On peut dire, sans risque de se tromper que ces résultats sont bons pour un début. Cependant, ils doivent être amplifiés en termes de bénéficiaires mais également de territoires impliqués. Nous savons que les besoins en compétences des entreprises sont réels et le chômage des jeunes une réalité sociale majeure en Afrique. Il faut donc concilier ces deux réalités à travers des formations adaptées et ciblées mais également par l’incitation des jeunes à prendre des initiatives pour entreprendre ».

Le Président Abdoulaye Sow a lancé un appel aux Chambres de Commerce partenaires à prendre en charge la formalisation des GIE et des entreprises créées par les jeunes formés dans le cadre du projet. Et selon M. Sow, il faudra également les orienter vers les sources de financement, les suivre et les accompagner pour le développement de leurs activités.

Il poursuit : « En faisant cela, nous aurons contribué à la pérennisation du projet mais aussi au développement de l’entreprise Sénégalaise. Aux jeunes récipiendaires, toutes mes félicitations et mes encouragements. Il faut vous tenir debout et marcher à la recherche d’opportunités pour réussir dans vos projets. Allez vers les Chambres de Commerce pour vous aider à vous formaliser, élaborer vos plans d’affaires, renforcer vos compétences et vous informer des opportunités ».

Il a remercié l’Union Européenne pour le financement de cet ambitieux Programme et l’inviter à cet effet, à renforcer ce type d’initiatives multi-acteurs.

Il a aussi remercié l’APEFE et les partenaires nationaux de leurs engagements et les inviter à unir nos forces pour de nouvelles perspectives, pour un nouvel Archipélago.

Quant à M. Souleymane Soumaré, directeur général de l’ONFP, il avance : « La présente cérémonie de remise des titres de qualification délivrés dans le cadre du projet Defi-Archipelago marque la clôture officielle du projet Defi-Archipelago et l’épilogue de la série de cérémonies célébrant nos formés dans le cadre du projet. Le 3 novembre à Kolda où nous avons procédé à la délivrance des titres d’ouvriers suivis de mareyeurs transformateurs en produits halieutiques, le mercredi 10 et 11 novembre 2022 à Bambey et Diourbel les bénéficiaires femmes sont devenues des agents qualifiés aux transformations de céréales locales et légumineuses et agents qualifiés en fabrication de jus et de transformation fruits et légumes. Le jeudi novembre 2022, c’était autour de Louga avec ses 30 bénéficiaires et leur titre de femmes qualifiées ».

Il estime que ce projet s’inscrit dans un programme général dénommé « Defi-Archipelago » qui est une initiative africaine et européenne pour la formation professionnelle financée par le fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique.

M. Stéphane Devaux, chef d’équipe emploi et Croissance inclusive de la délégation de l’union européenne au Sénégal, souligne : « Le programme est une initiative africano-belge à la formation professionnelle financée par l’Union européenne. La jeunesse et l’employabilité des jeunes constituent les préoccupations du Sénégal, le centre du partenariat entre l’UE et le Sénégal. Au Sénégal, les 2/3 de la population sont jeunes. La jeunesse est un véritable levier de talents. Le programme Defi-Archipelago a reçu l’onction et la mention spécifique, particulière de l’Ue ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *