A LA UNEeconomie

Pour renforcer la force de propositions de la CCIAD : Les 31 personnes ressources coptées installées

Le président de la chambre de commerce de Dakar, M. Abdoulaye Sow, a présidé le mardi 11 mai 2021 la cérémonie d’installation officielle des personnes ressources de la CCIAD. C’est au nombre de 31 personnes issues de divers secteurs d’activité qui vont accompagner la chambre consulaire dans son développement.

 « La cérémonie qui nous réunit consacre l’installation officielle dans leur fonction des personnes ressources cooptées par notre institution. Elle s’inscrit dans une nouvelle démarche qui consiste à renforcer la force de proposition de nos instances. Conformément aux dispositions du décret numéro 2003-827 du 10 octobre 2003 fixant les règles d’organisation et de fonctionnement des chambres de commerce, d’industrie et d’agriculture, nos institutions sont amenées souvent à émettre des avis et , exprimer des vœux qu’elles soumettent aux autorités sur les questions d’ordre économique », a d’emblée précisé M. Abdoulaye Sow, président de la CCIAD.

Selon le président Abdoulaye Sow, dans ces circonstances, pour prendre en charge efficacement les intérêts des opérateurs économiques, il est nécessaire de disposer de compétences avérées supplémentaires dans des domaines d’expertise variés.

« Vous avez été choisi car, vous êtes identifiés comme étant des hommes et femmes de conviction, de principes et grands défenseurs de l’entreprise. Avec vos états de service respectifs, nous allons travailler avec es-qualité et, à titre consultatif au sein de nos instances de délibération notamment les commissions. Aussi pour bénéficier de l’apport précieux des personnes ressources, j’exhorte les membres du bureau, tous nos collègues élus, le secrétaire général et l’ensemble de nos services compétents à leur apporter le concours nécessaire à la réalisation de leur mission », dira le Président Abdoulaye Sow.

Quant à Mme Khady Tall Fall, présidente AFAO, elle a affirmé : « Comme vous le voyez, je fais partie des personnes ressources qui ont été coptées par le bureau de la chambre de commerce pour constituer des commissions pour apporter une expertise  spécifique au niveau de la chambre de commerce de Dakar. C’est une mission que nous connaissons déjà, nous tous sommes des acteurs non officiels de la chambre de commerce. Nous travaillons à pousser la chambre de commerce depuis un certain nombre d’années à changer de trajectoire et prendre plus de place dans l’économie de leur pays. Et c’est la raison pour laquelle j’ai dit tout à l’heure, il n’y avait pas d’étrangers, toutes les personnes qui étaient coptées, c’était des  acteurs déjà de la chambre de commerce ».

Elle estime que voyant ce qui se passe dans le monde, l’apport des chambres de commerce dans nos économies,  ils ont souhaité que la chambre de commerce, celle de Dakar qui est  un chambre de commerce qui date de 1888 puisse être un peloton de tête des chambres de commerce qui porteront des politiques économiques identifiées par nos gouvernements.

« vous avez entendu parler de la ZLECAF qui prépare l’Afrique à une économie mondialisée et unifiée et africanisée tout en gardant les outils que nous avons mis en place et qui permettent de garder nos intérêts des populations dans nos économies », dira-t-elle.

Le secrétaire général de la chambre de commerce, M. Mbaye Chimère Ndiaye a tenu à expliquer aux personnes ressources, les missions de la chambre de commerce et son organigramme. Il a entre autre évoquer les différents services de la chambre consulaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *