A LA UNEeconomie

POUR LA REHABILITATION ET LE BITUMAGE DE LA ROUTE OREFONDE-NGUIDJILONE : Un prêt de de 47 millions de dollars octroyé par le Fonds saoudien de développement

Le président-directeur général du Fonds saoudien de développement, M. Sultan Abdulrahman Al-Marshad, a signé ce mardi 23 août 2022 à Dakar, avec le ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération, M. Amadou Hott, un accord pour financer le projet de réhabilitation et de bitumage de la route Oréfondé-Nguidjilone, longue de 62 km, qui fait partie de la route Oréfondé-Matam. Ce prêt de développement dédié au projet est d’une valeur totale de 47 millions de dollars, et est octroyé par le Fonds saoudien de développement

« Ce projet a pour but d’établir et agrandir la route, ainsi qu’à améliorer le niveau de sécurité routière, conformément aux normes approuvées par l’Union économique et monétaire Ouest-africaine (UEMOA). Il contribuera également à répondre aux besoins des habitants des villes et des villages, à diminuer la pénibilité des services de transports, à réduire les taux de blessures et de décès résultant d’accidents de la circulation, tout en facilitant le processus des échanges commerciaux et économiques », précise-t-on dans le communiqué parvenu à notre rédaction. 

D’après la source, la cérémonie de signature de l’accord s’est déroulée en présence de l’ambassadeur du Serviteur des Deux Saintes Mosquées en République du Sénégal, M. Saad bin Abdullah Al-Nafi’i, et un nombre de responsables représentant les deux parties. 

« Lors de la cérémonie de signature de l’accord, M Abdulrahman Al-Marshad, PDG du Fonds, a prononcé un discours dans lequel il a expliqué que ce projet aura un impact positif sur le développement social et économique de la République du Sénégal, car il contribuera à fournir le soutien nécessaire aux services d’infrastructures de base. Ces derniers permettront au peuple sénégalais d’atteindre leurs besoins quotidiens pour améliorer le niveau socio-économique. Son Excellence a apprécié les efforts des deux parties en vue de contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable, souhaitant que ce projet contribue à atteindre la croissance et la prospérité du Sénégal », poursuit le document. 

Toujours d’après la source, M. Amadou Hott a salué le rôle joué par le gouvernement du Royaume d’Arabie Saoudite à travers le Fonds saoudien de développement dans le soutien des projets et programmes de développement, et l’évolution du secteur des transports et des communications au Sénégal. Il a également noté que ce projet relie les villes et les villages, et qu’il contribuera à l’amélioration des conditions socio-économiques du peuple sénégalais.  

« Le gouvernement du Royaume d’Arabie Saoudite attache une grande importance au soutien des secteurs de développement en République du Sénégal à travers des projets et programmes de développement financés par le Fonds Saoudien de Développement », renseigne le document.  

Et la source de poursuivre : « Depuis 1977, en plus de cet accord, le Fonds a fourni 26 prêts de développement pour contribuer au financement de 25 projets et programmes de développement d’une valeur d’environ 384 millions de dollars, et gérer quatre subventions accordées par le gouvernement du Royaume d’une valeur supérieure à 19 millions de dollars. Ces projets visent à soutenir les secteurs des transports et des infrastructures, de la santé, du logement, de l’aménagement urbain, de l’énergie, de l’éducation, de l’eau et de l’assainissement, afin de contribuer à la croissance à la prospérité du Sénégal et à l’atteinte les objectifs de développement durable ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *