A LA UNEeconomie

POUR FAVORISER LEUR EMPLOYABILITE ET LEUR INSERTION DANS LE SECTEUR DES PECHE : 110 jeunes diplômés bénéficient de contrats de stage renouvelables

Le ministre de la pêche et de l’économie maritime, M. Alioune Ndoye a présidé ce mardi 12 juillet 2022 la cérémonie d’intégration et de lancement des activités de 110 jeunes diplômés des écoles et instituts de formation du secteur des pêches et de l’Aquaculture. Ces jeunes sont bénéficiaires de contrats de stage d’un an renouvelable et ceci en vue de favoriser leur employabilité et leur insertion.

Selon M. Samuel Faye, directeur du Centre National de Formation en Pêche et Aquaculture, c’est un programme où on a sélectionné les meilleurs dans les différentes écoles de formation et instituts. Il estime que ce programme répond à une préoccupation de beaucoup de jeunes diplômés qui auront la possibilité de se familiariser avec le secteur. Selon lui, ils seront rémunérés avec 120 000F CFA par mois. Il a tenu à préciser qu’il y aura un suivi-évaluation qui va assurer le renouvellement du stage.

M. Alioune Ndoye, ministre de la pêche et de l’économie maritime, estime que c’est avec un réel contentement qu’il prend la parole à cette cérémonie d’intégration des contractuels-stagiaires de la pêche et de l’aquaculture, pour accueillir les jeunes diplômés qui sont appelés, pour un temps, à cheminer à leurs côtés et à servir notre pays.

Et le ministre de la pêche de rajouter : « Sachez que votre présence en qualité de stagiaire, répond à une double volonté de notre département. La première s’inscrit dans une logique d’offrir plus de perspectives et d’opportunités aux jeunes diplômés des écoles et centres de formation en pêche et aquaculture. En effet, à côté des possibilités offertes par le secteur privé et l’entrepreneuriat, l’Etat du Sénégal et notre département joue pleinement sa partition en accompagnant ses meilleurs diplômés à travers ce programme porteur de sens et de valeur ajoutée pour des jeunes stagiaires en quête de perfectionnement professionnel.  La seconde consiste à pallier au problème majeur identifié dans la collecte des données statistiques qui constituent un levier essentiel dans la prise de décisions stratégiques et prospectives. En effet, la connaissance et le suivi à temps réel de la dynamique appliquée aux ressources halieutiques, à travers un tableau de données disponibles issu d’une analyse à la fois qualitative et quantitative, est indispensable pour orienter nos politiques actuelles et futures et reste un impératif de performance pour notre secteur appelé à se réinventer ».

Selon le ministre Alioune Ndoye, ces jeunes sont  la solution à ce problème identifié et leur recrutement qui intervient en référence au programme XEYU NDAW YI s’inscrit dans la vision du  Président Macky SALL, qui disait que «donner du pouvoir aux femmes et aux jeunes, c’est libérer leurs énergies et leurs talents, c’est préserver la dignité de chaque famille » et qui leur invite à placer le capital humain jeune comme viatique aux problématiques qui interpellent notre marche vers l’émergence.

« Je suis plus que jamais convaincu que la jeunesse sénégalaise talentueuse et compétente doit être mobilisée dans un élan positif au service des grandes causes et missions de notre nation. Elle doit s’engager avec sa force de travail et son sens de la performance pour dessiner au Sénégal, les traits de visage d’une nation émergente, prospère et pacifique. Voilà chers stagiaires, chers jeunes de notre nation, ce qui est attendu de vous. Les défis dans notre secteur sont multiples : ils s’appellent changement climatique, pollution des océans, phénomène mondial de raréfaction des ressources halieutiques et végétales marines, problématique de l’exploitation des ressources minières et gazières et il nous faut agir efficacement, collectivement et durablement », renchérit le ministre de la pêche.

Il estime qu’au-delà du contrat de stage qui lie les jeunes à son département, il leur invite à un contrat moral de confiance qui invite chacun d’entre eux à œuvrer avec droiture et rectitude, de manière constructive, à l’avancement de leur département et au bien commun.

« Nous nous tenons tous à vos côtés, pour faire de cette expérience, une réussite marquante de votre vie professionnelle. A ce titre, j’engage les directeurs et chefs des services déconcentrés à veiller à une parfaite intégration des stagiaires dans le dispositif fonctionnel et leur transmettre les outils et le savoir-faire nécessaire leur bonne éclosion professionnelle », poursuit-il. 

Quant à M. Ousmane Thiongane, porte-parole des bénéficiaires, il avance : « C’est pour nous un réel plaisir de prendre part à cette cérémonie solennelle. Une nation ne se construit qu’à travers son aptitude à donner des opportunités et des alternatives à sa jeunesse. On voit tous les jours, le gouvernement du Sénégal, à travers des programmes innovants à diminuer le taux de chômage dans le pays ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *