A LA UNEsociete

POSTE : Les travailleurs dénoncent la gestion « affairiste et clanique » du directeur général

Arborant des tee-shirts rouges et des sifflets à la main, les travailleurs de la Poste affilié au Syndicat Sntp  ont battu le macadam ce jeudi à la place de l’obélisque pour dénoncer la gestion « gabegique » et « affairiste » dont la Poste nationale souffre depuis la venue du nouveau directeur.


« La situation que les travailleurs de la Poste vivent et dont la résultante est la tension de trésorerie, d’exploitations constatées dans les différentes agences et bureaux de postes. Parmi les causes de nos problèmes l’Etat vient en première lieu et  il ne remplit pas son devoir d’accompagner cette société nationale, qui est concessionnaire d’une mission de service publique. Au lieu de nous accompagner l’état étouffe la Poste de par ses dettes exorbitantes. Nous pouvons votre citer aussi les marchés que le gouvernement octroie aux privés tout en laissant la Poste aux antipodes », martèle M. Ibrahima Sarr, secrétaire général du Syndicat National des Travailleurs de la Poste et des Télécommunications (Sntp).

Il estime que le marché de la Poste est ouvert mais il est  constaté une régulation bancale qui ne s’occupe que du volet des télécoms.

« Cela se justifie par la manne importante d’argent qu’elle génère. Ainsi, nous pouvons soutenir avec gré que la régulation postale est laissée en rade. A cela s’ajoute les directeurs affairiste qui considèrent la Poste comme “une vache à lait”. La gestion scandaleuse et génétique dont fait l’objet la Poste mérite bien qu’on audité les anciens et nous directeurs », dixit M. Ibrahima Sarr.

C’est devant tous les postiers et des sympathisants venus soutenir leurs camarades syndicalistes, que Ibrahima Sarr a tenu son discours pointant du doigt le président de la république d’être le seul responsable de la situation « morribonale » que vive la Poste qui fut jadis l’un des meilleurs services publics. Il réclame l’audit de tous les directeurs généraux qui se sont succédé à la Poste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *