A LA UNEactualite

Politique de l’utilisation des évidences : École du nouvel an du Comcahpss 2020

Les équipes nationales de 6 pays d’Afrique de l’Ouest renforcent leurs compétences sur les stratégies d’utilisation des évidences dans les politiques publiques de santé de la mère, de l’enfant et de l’adolescent

Après l’école de mi année d’une semaine tenue à Accra au Ghana en août 2019, c’est au tour de la Côte d’Ivoire d’accueillir l’école du nouvel an du Comcahpss 2020 qui se déroule  sur une semaine (du 17 au 21 février) à Abidjan. Pour cette édition, la formation qui portera sur le renforcement de la compréhension des processus et changements politiques entre autres, permettra de développer un leadership sur les stratégies  et les pratiques d’utilisation des évidences dans l’élaboration des politiques de santé.

L’école du nouvel an du Consortium pour le renforcement des politiques et des systèmes de santé de la mère, de l’enfant et de l’adolescent (Comcahpss) dans le cadre du WNCAW, a ouvert ses portes ce lundi à Abidjan (Côte d’Ivoire) et pour une semaine  aux équipes nationales de six (6) pays d’Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Niger, Sénégal et Sierra Leone). À cet effet, cette formation qui se déroule du 17 au 21 février, et qui est une continuité de celle de mi année qui a eu lieu à Accra en août 2019, va mettre l’accent sur le renforcement de la compréhension des processus et des changements politiques, du développement et du plaidoyer dans le contexte d’un système d’adaptation complexe. En grosso modo, elle va permettre l’utilisation des évidences pour améliorer la santé de la mère, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent dans ces pays. « Cet exercice qui a démarré depuis un certain nombre d’années et que nous poursuivons, est un projet de recherche qui essaie de développer un leadership sur les politiques et les pratiques d’utilisation des évidences », a déclaré Dr Samba Cor Sarr, chef de la Division recherche du MSAS, coordonnateur du Comité national d’éthique de recherches sur la santé (Cners), et facilitateur du cours. Selon lui, chaque équipe de pays est appelée à approfondir le travail sur les questions de politiques et de système de santé affectant la Santé de la mère, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent (WNCAW sigle en Anglais). Il s’exprimait en marge de l’ouverture du programme bilingue (français et anglais) de formation  de la nouvelle année en Afrique de l’Ouest.

« Nous voulons à partir de cette initiative faire en sorte que les différents acteurs soient des ambassadeurs en matière de plaidoyers pour l’utilisation des évidences dans les politiques et stratégies de santé dans nos pays », a-t-il précisé. Avant d’ajouter : « Nous voulons également à travers les sessions que nous organisons au fur et mesure de  créer des compétences en matière de recherche de mise en œuvre ».

Ainsi, l’école de la nouvelle année continue  de mettre l’accent sur la facilitation du développement et le renforcement du leadership personnel, organisationnel, opérationnel et stratégique pour la santé dans les systèmes adaptatifs complexes de ces dits pays.

Prenant la parole à l’ouverture de cette école, Dr Eliane Mena de l’Université de l’alliance catholique d’Abidjan (UACA), a magnifié cette initiative très noble, avant de dire : « C’est un grand honneur de vous recevoir dans le cadre du Comcahpss dont nous sommes partenaire. Elle affirme que son institution a l’honneur de contribuer à la réussite de cette formidable initiative. « Si notre université a accepté ce partenariat avec ce projet, c’est parce que nous partageons les mêmes préoccupations », a-t-elle renseigné.

En outre, l’apprentissage est pratiqué par l’intermédiaire des équipes de pays qui vont  poursuivre le processus entamé au cours de la formation de mi année pour identifier une question liée au WNCAW et pour laquelle chaque équipe souhaite élaborer et mettre en œuvre une politique de changement ainsi que l’élaboration et la gestion de stratégies de déploiement des théories de changement des politiques.

Idrissa NIASSY

Depuis Abidjan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *