economie

PASA LOU-MA-KAF Les stratégies de communication au service du développement agricole

PASA LOU-MA-KAF

Les stratégies de communication au service du développement agricole

Un atelier de réflexion et d’échanges sur une approche concertée d’information et de communication sur le secteur agricole en général et en particulier le PASA Lou-Ma-Kaf en partenariat avec le réseau des journalistes associés aux questions agricoles, à l’élevage et à la pêche s’est tenu hier à la salle de conférence de l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles ( Isra).

Depuis son démarrage, le PASA Lou- Ma- Kaf a amorcé des activités de communication pour assurer la visibilité de ses réalisations et informer les parties prenantes du projet.

Cet atelier vise à familiariser la presse aux concepts et stratégies suivies par le MAER pour contribuer à renforcer la visibilité des réalisations du Gouvernement dans le secteur agricole et en particulier celles enregistrées dans le cadre du PASA Lou- Ma- Kaf et des autres projets et programmes du MAER. Avec des objectifs divers et variés, cet atelier a pour but d’échanger sur les stratégies d’information et de communication dans le secteur agricole en accord avec les orientations du PSE ;d’harmoniser la compréhension des concepts et stratégies entre les différents acteurs ; d’exposer les attentes du MAER et de ses projets et programmes tels que PASA Lou- Ma- Kaf et autres en matières d’accompagnement de sa stratégie de communication; de définir des modalités d’élaboration d’une feuille de route pour un partenariat PASA Lou- Ma- Kaf  REJAQUES et de préparer une visite de terrain des réalisations du MAER dont certains projets tels que le PASA Lou- Ma- Kaf et en définir les modalités.

Selon Dr Moustapha Diaw, coordonnateur du projet, « cet atelier marque le démarrage de notre collaboration avec la RAJAQUES pour une meilleure connaissance des activités que nous menons ». « Nous travaillons dans 3 régions que sont Louga, Matam, Kaffrine. Nous menons nos activités sur des filières différentes telles que la pêche, la volaille, la culture de riz etc. », a-t-il ajouté.

Auteur: Mignane Gningue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *