A LA UNEactualiteeducation

Pacification du milieu scolaire, l’Association GUNE Kolda propose des médiateurs…

Lutte contre les violences en milieu scolaire, l’Association GUNE Kolda a tenu un atelier de deux jours avec les 12 chefs d’établissements et 24 adjoints( dont 2 par établissement) sur le rôle du médiateur en milieu scolaire pour promouvoir le droit des filles à une éducation de qualité et sans violence dans les établissements moyens de Kolda les 9 et 10 mars 2021, un programme financé par l’Agence Catalane de Coopération et de Développement (ACCD).


Après avoir déroulée des ateliers de renforcements de capacités en Droits humains (DH) , Violences Basées sur le Genre (VBG),Santé Sexuelle Reproductive (SSR) pour les chefs d’établissements et personnels enseignants leur 12 collèges d’intervention il était opportun pour l’association GUNE Kolda et l’ ACCD de penser “au maintien des filles à l’école” suite à une récurrence des conflits en milieu scolaire occasionnant de forts taux d’abandons.
Pour Mamadou Bilo Diallo principal du CEM Diambanouta, ” le constat est réel, il ya énormément de conflits au sein des différents établissements, et que leurs principales sources sont liées pour la plupart du temps au non respect du règlement intérieur de l’établissement, l’excès de zèle de certains enseignants, le manque de communication sur de la gestion financière “
Abordant dans le même sens, Khady Diatta née Mme Ndiaye de confirmer que des conflits ont toujours existé en milieu scolaire mais “qu’à Saré Bilaly nous avons toujours vécu en famille au sein de l’établissement mais nous avons toujours privilégié la communication pour régler tous les problèmes rencontrés au collège” avant d’ajouter que “cet atelier organisé par l’association GUNE Kolda sur le leadership et la médiation scolaire viendra renforcer les acquis au sein de notre établissement mais surtout aller vers la prévention et mettre l’accent sur le sens de l’anticipation”.
Mamadou Sow Coordonnateur de ce programme pense “qu’avec les différents modules déjà déroulés, des progrès énormes sont notés avec moins de renvois et plus de communication entre acteurs du système éducatif” avant d’ajouter qu’avec ce nouveau dispositif il espère noter moins de conflits au sein des collèges.
Intervenant dans seulement 12 CEM des départements de Kolda et Médina Yéro Foulah, M. Sow de marteler que son souhait et celui des responsables du système éducatif est de couvrir l’ensemble des établissements scolaires de la contrée (région de Kolda) compte tenu des résultats jusque là obtenus, un appel qui semble être adressé à l’endroit de l’Agence Catalane de Coopération et de Développement (ACCD) bailleur de ce programme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *