A LA UNEeconomie

MILLENNIUM CHALLENGE ACCOUNT SENEGAL II : Le programme de 330 milliards présenté au président de la Cciad

Une équipe du Millenium Challenge Corporation  a effectué ce mardi 24 août 2021 une visite à la chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (et la Cciad). C’est une occasion pour ladite équipe de présenter au président de la Cciad le projet « Compacts », un programme de 330 milliards de F cfa, un don des Etats-Unis pour les populations du Sénégal.

M. Oumar Diop, directeur général du Millennium Challenge Account Sénégal II, a souligné : « C’est un programme de 330 milliards de F cfa, c’est un don intégral du gouvernement des Etats-Unis d’Amérique pour les populations du Sénégal. En ce qui concerne les fonds du Compact, c’est un financement qui est venu directement du gouvernement des Etats-Unis. Aujourd’hui la contrainte est que, L’ensemble des marchés qui seront attribués dans le cadre du Compact sur les prochaines années par appel d’offre international maintenant on exhorte les entreprises sénégalaises qui ont déjà les capacités. Elles pourront gagner des marchés. La partie communication est assurée par une entreprise sénégalaise. On considère le type d’investissement que nous faisons, c’est des investissements qui demandent des marchés extrêmement volumineux mais qui demandent également une technicité extrêmement poussée ».

Selon le Dg du Mca, la chambre de commerce va jouer un rôle important. Il estime qu’ils vont  avoir un holding Senelec, et sur ce holding, on va avoir trois filiales : la filiale production, la filiale transport et la filiale distribution.

Et M. Diop de poursuivre : «  C’est seulement dans la filiale distribution qu’on va avoir la participation du secteur privé et la filiale transport. Maintenant sur la régulation du secteur de l’électricité, effectivement parmi les avancées significatives, aujourd’hui les commissaires seront nommés suivant un processus effectif, ça va être les sénégalais qui ont des compétences avérées dans ce domaine avec des expériences déterminées sur lesquelles le choix se fera. Le premier compact du Sénégal avait tous les chalenges et aujourd’hui, avec ce deuxième compact, il y a énormément de leçons qui ont été apprises. Nous travaillons avec le millénium challenge corporation qui est basé à Washington et qui comporte l’ensemble des compacts dans le monde. Donc toute cette expertise est utilisée par les cadres sénégalais ».

Il a tenu à préciser que d’ici 2025 la totalité des travaux seront terminés. Selon le Dg du Mca, le Sénégal n’a pas de problème de production, aujourd’hui ce qu’il faut savoir, c’est que la production de l’électricité n’est pas seulement assurée par Senelec mais par une grande partie assurée par les producteurs indépendants.

« On veut amener les populations vers l’utilisation productive de l’électricité, il faut à travers l’électricité les populations gagnent des revenus et sortent de la pauvreté, c’est la raison pour laquelle les investissements dans cette zone sont prioritaires », dira-t-il.

Quant au  directeur général adjoint du Mca, il a tenu à préciser : « Le Compact est composé de trois projets : le projet transport, c’est la modernisation du réseau de transport de la Senelec pour l’accès de l’électricité dans les zones péri-urbaines et rurales et le projet réforme qui consiste à améliorer le cadre et renforcer les capacités du secteur de l’énergie. Concernant le projet transport, il y a trois sous-activités : la première est le développement à long terme du réseau haute tension autour de Dakar. Pour la première sous activité, ça consiste à mettre en œuvre un réseau de câbles souterrains  allant de Kounoune jusqu’à la Patte d’oie, c’est la zone de Dakar sur environ 18 km et une autre ligne allant du poste de Kounoune jusqu’au cap des biches, cela fera 8 km. Cela permettra de ramener jusqu’à Dakar le réseau électrique qui sera plus stable et plus fiable. Ces projets vont de 400millions de dollar, 263 milliards de F cfa  ».

M. Abdoulaye Sow, président de la chambre de commerce souligne : « Une collaboration avec Mca Sénégal à travers le second compact est intéressante et bénéfique pour le privé. Ce sont les cahiers de charge qui bloquent les entreprises sénégalaises. La chambre de commerce va continuer à vous appuyer. Nous allons demander à nos entreprises de soumissionner. Il faut simplifier les cahiers de charge. Le programme est à saluer ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *