A LA UNEpolitique

MAIRIE DE GUEDIAWAYE : Ndiogou Malick Dieng, candidat de Wallu Sénégal décline son programme pour la ville

Le candidat de La coalition Wallu Sénégal pour la ville de Guédiawaye, M. Ndiogou Malick Dieng a démarré sa campagne électorale ce week-end par un point de presse pour décliner son programme.

Il a tenu à préciser qu’il sera  le candidat de Guédiawaye qui va se charger des problèmes de la ville de Guédiawaye.  Et il a décidé de faire face l’équipe municipale en place.

« Le dimanche 23 janvier 2022, la ville de Guédiawaye va choisir, par votre vote, un Maire. Cette élection ne sera pas comme les autres. Elle se fera au suffrage universel  direct et dans un contexte marqué par une forte demande e nos populations à avoir un meilleur sort et considération qu’elles ne peuvent pas avoir avec le maire sortant Alioune Sall », a laissé entendre M. Ndiogou Malick Dieng dans sa profession de foi.

Toujours dans sa profession, M. Ndiogou Malick Dieng affirme : « En effet, la gestion clientéliste du maire sortant est à l’origine du rejet par les citoyens d’un certain type d’élites politiques comme lui. Et les populations de notre ville veulent sortir du système de prédation de nos ressources locales et d’achat de conscience qu’il a mis en place. Tenant compte de tels faits, la coalition Wallu Sénégal, a trouvé judicieux et pertinent de choisir, en ma personne, un candidat de type nouveau qui peut être en osmose avec les citoyens. Et j’ai ce profil, au regard de mon parcours de développeur endogène, de mon savoir-faire et de mon ancrage culturel dans nos valeurs de civilisation négro-africaine ».

Il affirme : « Et le premier acte prioritaire alternatif que je poserais, si je suis élu maire, sera de redresser le tort qu’il a fait aux intérêts des populations de Guédiawaye sur le foncier local. Nous allons déprivatiser les terres de notre belle façade maritime pour les  mettre au profit des populations ».

« Avec moi, la jeunesse retrouvera l’espoir en apprenant à travailler. Elle entreprendre pour créer de la richesse et la partager solidairement avec la population. Elle tournera définitivement le dos à l’aventure de la migration », renchérit M. Dieng.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *