A LA UNEeconomie

Le Collectif des tailleurs et industriels du Sénégal : Vers une création de plus 1 million d’emplois permanents avec l’appui de la Der

Le Collectif des tailleurs et industriels du Sénégal a tenu un point de presse dans la sphère industrielle de Diamnadio. Avec l’accompagnement de la délégation générale à l’entreprenariat rapide  des femmes et des jeunes (Der/Fj), il compte créer 1 million d’emplois permanents dans le secteur de l’habillement. Ledit collectif appelle à la promotion des masques « made in Sénégal ».

Le Collectif des tailleurs et industriels du Sénégal, installé dans la sphère industrielle de Diamniadio, compte confectionner des tenues des uniformes, des blouses et tenues de sports pour habiller l’ensemble des sénégalais dans le besoin (élèves, étudiants, hôteliers, ouvriers, agent de sécurité, infirmiers et infirmières, médecins etc.).

M. El Hadji Matar Mbaye, responsable des tailleurs a fait la révélation lors d’une conférence de presse tenue  à Diamniadio. Pour matérialiser ce projet, le Collectif compte créer plus de 1 million d’emplois permanents dans ce secteur de l’habillement, avec la confiance et l’accompagnement de l’Etat dans la mise en place d’unités industrielles. Ce qui  permettra aux tailleurs et industriels de contribuer  à faire de « l’émergence » une réalité au Sénégal. Pour ce qui est  des dix millions de masques promis par le chef de l’État Macky Sall au mois de mars dernier, le responsable des tailleurs a annoncé  la production de 8 millions de masques par le Collectif. Il  demande  au gouvernement de procéder à l’enlèvement des masques déjà produits et stockés dans leurs magasins. Profitant de cette occasion, il en appelle à la solidarité de tous pour promouvoir le masque «made in Sénégal». Ce projet a été financé par la Der/Fj de manière rapide et efficace afin de donner une réponse ponctuelle face à la crise sanitaire, mais aussi de permettre au Collectif de résister au choc induit. Mais il leur permettra d’apporter une réponse adaptée face au gel violent de nos activités.

D’après le collectif, plus de trois (03) milliards F CFA ont été injectés par la Der/Fj dans les 04 mois qui ont suivis le début de la pandémie au Sénégal permettant ainsi, de faire tourner plus de 70 unités de production et ainsi maintenir 5.000 emplois directs, mais aussi un millier d’emplois indirects et ceci en pleine crise économique mondiale matérialisée par la fermeture des frontières qui l’a exacerbée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *