A LA UNEactualitesociete

L’Association GUNE Kolda en croisade contre les enfants sans extrait de naissance…

Des agents d’état civil de cinq collectivités locales de la région ont participé à une session de renforcement de capacités de deux jours sur l’Etat Civil, une initiative de l’Association GUNE Kolda qui s’inscrit dans le cadre de son programme dénommé “Droit des filles à une éducation de qualité et sans violence à Kolda” financé par l’Agence Catalane de Coopération et de Développement (ACCD) mis en œuvre dans 12 établissements scolaires dans les départements de Kolda et de Médina Yéro Foulah

En partenariat avec les collectivités locales de Kolda, dioulacolon, Saré bidji, koulinto et bignarabé, l’association GUNE a organisé un atelier de 48h avec des agents de l’état civil de ces communes dans le but de sensibiliser sur le droit à l’enfant sur l’obtention d’un extrait de naissance. Pour Mme Néné Mballo du bureau éducation et droit des enfants pour une éducation de qualité et sans violence de l’association GUNE Kolda, ils sont partis du constat que dans certaines structures scolaires particulièrement dans le cycle primaire , beaucoup d’enfants ne disposent pas d’acte de naissance, un phénomène qui suscite beaucoup d’interrogations tant de la part des acteurs de développement que du côté des administrateurs dans l’éducation.
Ainsi l’association GUNE Kolda dans son programme d’activités a jugé nécessaire de participer à sa manière à une prise de conscience des parents sur ce phénomène qui cause trop de dégâts dans la société particulièrement chez les enfants.
Revenant sur l’utilité de ce document, Mme Néné Mballo de rappeler que ” le droit à un extrait de naissance offre à l’enfant un nom mais aussi une nationalité” un droit qui semble parfois bafoué par “la négligence des parents quant à la procédure de déclaration de l’enfant”.
En effet, malgré les multiples campagnes de sensibilisation, des ONG et d’autres acteurs, le problème de l ‘état civil devient un casse-tête dans certaines localités de la région de Kolda, et les enfants qui n’ont  pas demandé à naitre, payent le plus lourd tribut dans cette affaire d’où l’invite de Mme Mballo de l’association GUNE aux parents pour qu’ils prennent en charge cette question compte tenu de l’importance de cette pièce.
Seydou Koita agent d’état civil à la mairie de Kolda se dit satisfait de cette initiative de l’association GUNE. En effet, la plupart des parents ont du mal à se rapprocher du tribunal pour entamer la procédure de régularisation de l’acte de naissance de l’enfant, après avoir raté les possibilités d’inscription normales des enfants à l’état civil martèle monsieur Koita.
Pour rappel l’association GUNE Kolda dans une démarche participative à la lutte voir l’éradication de ce fléau continue dans la sensibilisation à travers des VAD, des causeries, occasion qui leur a permis de pouvoir recenser, avoir une idée du besoin des populations et enrôler les enfants qui n’avaient pas d’extrait d’acte de naissance dans leurs différentes zones d’intervention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *