Contribution

Kolda : L’artiste musicien Mc Balédio ne mérite pas de passer une seule seconde en prison !

Le contentieux Mc Baledio/Enseignants est sur toutes les lèvres. Chacun y va de son propre commentaire, Abdoulaye Seydi(Sarkozy),Inspecteur de la Jeunesse en service au Ministère de la Jeunesse et Doctorant en Littérature africaine à l’Université Gaston Berger de Saint_Louis livre sa modeste contribution sur DOUNYA 24

Un fils du Fouladou, Mamadou Diao dit Mc Balédio, est traduit devant la justice pour avoir osé mettre en scène dans un morceau de musique le cas d’une élève séduite par son enseignant. Ce qu’il faut savoir, L’enseignant a pour mission d’instruire et d’éduquer. L’artiste, lui, divertit et éduque. L’enseignant n’est pas assez libre ; il déroule le programme proposé par son Etat employeur. L’artiste, lui, est très libre ; il ne dépend pas d’un curriculum pour produire une œuvre musicale ; il choisit son sujet à sa guise. Cela ne dépend que de son intuition et de son inspiration. L’enseignant peut, dans le cadre syndical, réclamer de meilleures conditions de travail. C’est sa liberté absolue. Par contre, l’artiste a un pouvoir illimité, tout l’intéresse. Il a le pouvoir de dénoncer. S’il ne dénonce pas, il est complice. Le pouvoir de dénonciation est son arme fatale. En conséquence, l’artiste ne doit pas être muselé, bâillonné ou encore poursuivi dans l’exercice de sa fonction éminente d’éveilleur des consciences, de messager et de porte-parole de son peuple. L’artiste doit prendre le risque de dénoncer les fléaux de son temps, au risque même de perdre la vie. L’artiste est, par définition, un homme libre et téméraire. Il est appelé à afficher un certain anticonformisme pour marquer son originalité et exprimer sa différence par rapport aux autres. C’est ce qui fait son engagement au service de la société.
Pourquoi aimons-nous tant Bob Marley, Fatou Diome, Aimé Césaire ou encore Cheikh Anta Diop ? La raison est simple ; ils ont osé dire non, dénoncer des fléaux et l’injustice abyssale des Occidentaux. L’artiste doit dire tout ce qui se dit tout bas pour le bien de sa société au péril de sa vie.
Depuis que j’ai appris cette affaire inconvenante, j’ai parlé à des acteurs culturels koldois et à des amis enseignants de valeurs pour le retrait pur et simple de cette plainte. Baba Tempo Mballo, Séga Pam et l’écrivain Abdourahmane Diallo peuvent le témoigner. Cependant, je reste optimiste. Connaissant la sagesse des juges, je sais qu’ils vont livrer un jugement de Salomon.
En tout état de cause, ce chauffeur et artiste membre de la « Génération Fouladou ro dow » doit être protégé, même s’il n’est pas assez fort comme Human Right Watch qui a sorti récemment un rapport accablant sur ceux qui ont dressé un poignant réquisitoire à ce pauvre musicien qui se bat pour que le Fouladou sorte de son carcan. Mc Balédio ne mérite pas de passer une seule seconde en prison, au nom de la liberté d’expression. Sinon, demain, qui osera prendre le risque de prendre position pour le bien de sa communauté ? Ce serait ouvrir la voie à la déchéance et à la décadence du Fouladou et du Sénégal.
Abdoulaye Seydi(Sarkozy),Inspecteur de la Jeunesse en service au Ministère de la Jeunesse et Doctorant en Littérature africaine à l’Université Gaston Berger de Saint_Louis.

544 total views, 2 views today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *