actualitesante

KOLDA: 22 ICP opérationnels pour une meilleure prise en charge du paludisme dans la région.

La région de Kolda a abrité du 14 au 19octobre sa 2e session de cours en paludologie à l’intention de 22 infirmiers-chefs de poste de la région. L’objectif est de les outiller à même de prévenir et de prendre précocement les cas de paludisme.

Des ICP de la région de Kolda ont pu bénéficier dune deuxième session des cours en paludologie à l’échelle opérationnelle, du 14 au 19 octobre dernier. Cette session a permis à 22 infirmiers chefs de poste de la région de pouvoir bénéficier des modules sur la paludologie, des documents très attendus par les ICP pour une meilleure prise en charge du paludisme saisonnier dans la région. Le médecin-chef de région de Kolda Docteur Yaya Baldé de noter que ” la plupart des consultations se font au niveau périphérique donc au niveau poste de santé, et pour avoir un réel impact il faudrait que les agents de premier niveau puissent être formés ceci pour renforcer les compétences et capacités des ICP dans les analyses de la situation du paludisme de façon hebdomadaire au niveau de leur zone de responsabilité” avant de rajouter que ” Kolda fait parti des zones rouges avec un taux de prévalence du paludisme élevé, d’où la nécessité en synergie avec le PNLP de mettre des actions supplémentaires dans les régions sud qui semblent être prioritaires”
Une session très attendue et qui est venue à son heure selon les participants visiblement très engagés à relever le défi. Marie Véronique Manga, infirmière chef de poste de Sikilo Ouest, fait observer que désormais “nous sommes assez outillés avec de nouvelles actions sur la prise en charge de toutes les souches qui sont au niveau opérationnel, c’est ce genre de formation dont on a besoin.
On ne devrait plus attendre des cas de paludisme pour les soigner mais plutôt impliquer tout le monde dans ce combat pour que Kolda sorte de cette zone rouge.”
Dans ce même ordre idée, Dr Abdoulaye Mamadou Ba du bureau prise en charge et formation du PNLP de rappeler que leur souhait est que ” tout agent de santé soit palutologue au sens que tout agent sera capacité dans la gestion du paludisme de manière holistique dans sa zone d’intervention.”
Pour l’adjoint au gouverneur de Kolda Alioune Badara Mbengue ” la qualité de la formation montre cette volonté des ICP de vouloir relever les défis de combattre le paludisme dans toute la région, “et de confirmer que “la pérennisation d’un tel atelier serait une aubaine pour les acteurs de la santé”.
Au nom du Programme national de lutte contre le paludisme, Dr Abdoulaye Mamadou Bâ a rassuré pour une meilleure mise à niveau des acteurs de la santé à Kolda afin de réduire le taux de prévalence du paludisme dans la région voir un peu partout au Sénégal.

10,469 total views, 2 views today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *