A LA UNEpolitique

Kaolack : Le journaliste Pape Samba Séne met en garde les politiciens locaux

Pape Samba Sène président du  mouvement  «  Warna Askan Raw »  (WAR) était face  la presse à Kaolack pour mettre en garde certains politiciens Kaolackois qu’il considère comme des “marchands d’illusions”.

Il a rappelé  que le Mouvement a été créé il y a un an et ils ont  mis des femmes, des hommes provenant d’horizon Divers. Il estime que son mouvement a une vision d’un pays prospère et d’un « Saloum » en développement.

« Nous avons pris date avec les populations pour les accompagner dans les périodes difficiles de leur existence, lutte contre le covid 19, lutte contre les inondations mais surtout lutte contre la pauvreté. Fort de cette légitimité et proximité  nous nous sentons investis d’une mission  de sentinelle des populations à l’occasion des rendez-vous républicains, notamment les locales de janvier prochain. Et à l’approche de ce scrutin ici à Kaolack, nous assistons à une sorte de surenchère qui n’honore pas la classe politique, loin s’en faut », a laissé entendre Pape Samba Sène.

 Le mouvement War estime qu’ils ne vont pas accepter que les populations de Kaolack soient des dindons de la farce.

« Nous n’accepterons pas que les kaolackois servent de rampe de lancement à des gens sans foi ni loi,  dont le destin inavoué est de se servir des masses pour des ambitions crypto- personnelles ».

Il a tenu à préciser qu’ils vont barrer la route aux  « marchands d’illusion », aux « escrocs politiques ».

« Dans l’arène politique, les vendeurs d’illusions, les escrocs politiques qui ont envahi  Kaolack se reconnaissent dans leurs propos.  Donc ce que nous comptons faire, c’est de descendre sur le terrain sensibiliser les populations et informer .L’argent que les politiciens gaspillent,  pourra  financer les jeunes pour lutter contre le chômage. Les gens  qui dirigent les destinées de Kaolack ne font pas le poids. Il va falloir choisir un candidat  qui peut  changer le visage de Kaolack en apportant une touche particulière », dira M. Sène.

 Khady Thiam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *