A LA UNEactualite

Kaolack : Lancement du Projet d’appui aux jeunes ruraux

 Les jeunes ont des difficultés d’accès aux créneaux porteurs de valeur ajoutée et de richesse, ce qui les confine  dans le sous-emploi et le chômage. Chaque année, 160 000 jeunes arrivent sur le marché du travail dont 57% de ruraux.

Pour  réduire le taux et lutter contre l’émigration, l’Etat du Sénégal a mis en place un projet d’appui aux jeunes ruraux issus des exploitations familiales et des ménages à faibles revenus, affiliés ou non à des organisations professionnelles ou à des associations rurales en quête d’insertion économique avec ou sans niveau d’instruction.

A  cet effet 150 000 jeunes ruraux sensibilités et orientés vers les dispositifs d’appui mais 45 000 seront  bénéficiaires.

Ce projet d’Appui à l’insertion des jeunes ruraux Agri-preneur, Agri Jeunes, « Tekki Ndaw gni » a été lancé   au Conseil départemental de Kaolack par l’adjoint du gouverneur au Développement , M. Sidy Sarr Dièye en présence de Massamba Diop professeur de l’insertion des jeunes ruraux Agri-preneur, Agri Jeunes Tekki Ndaw gni.

.

Le Projet a pour objectif de Promouvoir l’insertion Socio-professionnelle des jeunes ruraux dans les exploitations familiales et les activités rentables, créatrices de revenus et d’emplois décents et durables dans les chaînes de valeur agro- Sylvio-pastorales et halieutiques.

Massamba Diop professeur de l’insertion des jeunes ruraux Agri-preneur, Agri Jeunes Tekki Ndaw gni a souligné que : «  le projet d’appui à l’insertion des jeunes ruraux est une initiative du gouvernement du Sénégal avec l’appui de bailleur de fonds, le Fond International de Développement Agricole et la Banque Africain de Développement ».

Selon M. Diop, cette initiative est partie du constat que les jeunes ruraux  sont  exclus des créneaux porteurs.

« Un autre constat c’est  le sous-emploi plus accentué en milieu rural. Aujourd’hui, on pense que le taux d’emploi est de l’ordre de  45% en milieu rural et 45 %. Donc l’accès à l’emploi devient une préoccupation en monde rural », dira M. Diop qui estime que le secteur agricole est pourvoyeur d’emploi.

Le projet a un financement de 54 milliards 101 millions et il va intervenir dans 8 régions : Fatick, Diourbel, Kaffrine, Kaolack, Louga, Sedhiou, Thiès et Ziguinchor.

 Le projet doit orienter 45 000 jeunes vers un emploi décent.

L’adjoint au gouverneur, M. Sidy Sarr Dièye a souligné : « Nous sommes ravis d’accueillir le projet qui vise à accompagner les jeunes de nos localités à trouver un emploi ». 

 Khady Thiam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *