Non classé

Kanfodiang n’est pas sur les rampes du train de l’émergence

  
Les 29 villages de la zone de Kanfodiang, commune de Médina El Hadji, région de Kolda, souffrent d’un manque criard d’infrastructures de base. Et pourtant, la contrée regorge d’énormes potentialités.
 
Située à 22 km de Kolda sa capitale régionale, la zone de Kanfodiang, qui se trouve dans la commune de Médina El Hadj, manque de tout. D’après certains habitants interrogés, de l’indépendance à nos jours, aucune infrastructure de base n’y a été réalisée. Ce qui fait que les 12 mille âmes répartis dans 29 villages vivent dans un désarroi total. Pour se rendre dans cette localité, le passager doit s’armer de courage et de patience. Les routes sont impraticables, surtout pendant la saison des pluies.
En plus de son enclavement, les populations du Kanfodiang sont confrontées à un problème d’accès aux soins de santé. Les postes de santé n’arrivent pas à couvrir les besoins des habitants et sont confrontés à un déficit de personnel surtout qualifié. Dans les structures existantes, les équipements restent à désirer.
A Kanfodiang, l’enclavement et le déficit de structures sanitaires ne sont pas les seuls problèmes fondamentaux auxquels la contrée se heurte. Il y a aussi le manque d’eau potable. Pour étancher leur soif, les familles ont recours à l’eau des puits. C’est pourquoi elles sont exposées à plusieurs maladies, notamment la diarrhée.
L’autre doléance, c’est l’absence d’électricité. A la tombée de la nuit, les 12 mille habitants sont plongés dans l’obscurité totale qui envahit la contrée. Ils sont obligés de s’éclairer à l’aide de bougies et de lampes tempêtes. D’ailleurs, l’insécurité qui en découle favorise le vol de bétail.
Fort de ce constat amer, le président de l’Association pour le développement de Kanfodiang, Hamady Seydi, invite l’Etat et les personnes de bonne volonté à construire des infrastructures sociales de base, afin de sortir le Kanfodiang de sa somnolence économique.
Source: E. B. Y

 660 total views,  2 views today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *