economiesociete

Insécurité alimentaire et nutritionnelle au sénégal : Plus de 40 000 ménages affectés

Dans un marché de Dakar.

Au Sénégal, 42 000 ménages sont touchés par l’insécurité alimentaire, avec un taux de risque alimentaire de 47 %. C’est ce qu’a révélé, hier à Thiès, le secrétaire exécutif du Conseil national de sécurité alimentaire (SECNSA) Jean-Pierre Senghor.

Situé au sud du Sahara, le Sénégal a vécu, comme bien d’autres pays d’Afrique, des situations difficiles qui peuvent être à l’origine de la baisse des productions agricoles. Les sécheresses des années 1980, 1983, 1996 et 2014, la hausse des prix de denrées de première nécessité… ont négativement influé sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations. Une situation toujours ressentie et les chiffres en disent long sur la vulnérabilité alimentaire à laquelle font face les ménages sénégalais.

Selon le secrétaire exécutif du SECNSA qui s’exprimait hier lors de l’atelier sur l’analyse de la sécurité alimentaire, 42 000 ménages sont affectés par l’insécurité alimentaire rien que dans les six départements du Sénégal classés dans la zone rouge. Il s’agit des départements de Bambey, de Kanel, de Goudiry, de Tambacounda, de Matam et de Malem Hodar. A cela, dit-il, s’ajoute un taux de risque d’insécurité alimentaire de 47 % à travers le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *