A LA UNEeconomie

INDICE DE PERCEPTION DE LA CORRUPTION : Le Sénégal reste dans la zone rouge avec le même score depuis 2016 : 45/100

Le Forum Civil, section sénégalaise de Transparency International a procédé à la présentation des résultats de perception de la corruption (Ipc) 2020 pour le Sénégal. D’après le rapport, notre pays reste dans l zone rouge avec le même score depuis 2016 : 45/100.

 « L’année 2020 s’est avérée être l’une des pires de l’histoire récente, en raison de la pandémie mondiale de Covid-19 et de ses effets dévastateurs .Depuis 2016, le score du Sénégal n’a pas changé. La progression constatée à partir de 2012 s’est stoppée en 2016. Le Sénégal continue de stagner dans la zone rouge avec une sous moyenne de 45/100 », précise –t-on dans le document.

D’après le document, le Sénégal a cessé de progresser dans son score. Il conserve son score de 45 sur 100 et reste dans la zone rouge à l’instar de tous les pays de l’Uemoa et de ceux de la Cedeao.

« La stagnation du Sénégal dans la zone rouge après une période de progression (36/100 en 2012, 41/100 en 2013, 43/100 en 2014, 44 en 2015) est due à un affaiblissement réel de la volonté politique effective de lutter contre la corruption mais, aussi à une situation de mal gouvernance, actée par un accroissement volontaire et inquiétant de l’impunité », révèle le document.

D’après le document, ce phénomène se manifeste par :  L’impunité croissante, affirmée, voulue et entretenue par le Chef de l’Etat, cause principale de l’inefficacité de la lutte contre la corruption au Sénégal ; L’absence de mesures fortes contre la propagation de la corruption au niveau centrale et territoriale ;L’absence de reddition des comptes des marchés passés sous le régime décret n°2020-781 du 18 mars 2020 dérogeant au Code des marchés publics (Principalement : Ministère de la Santé, Ministère du Développent Communautaire Ministère du Tourisme) ;La crise dans le secteur de la justice ;La forte implication de l’exécutif dans le système judiciaire ;L’inertie de l’assemblée nationale dans la lutte contre la corruption.

Le rapport note  que parmi les quinze (15) pays qui constituent de la Cedeao, seul un (1) pays est en dehors de la zone rouge, à savoir le Cap-Vert avec un score de 58 points sur 100. Le Cap-Vert conserve sa place et sa note de l’année dernière.

D’après le document, le Cap-Vert devance le Sénégal de 13 points. Au moment où le Sénégal stagne dans la zone rouge avec la même note, au même titre que le Bénin (41 points), le Burkina Faso (40 points), la Gambie (37 points), la Sierra Leone (33points), le Niger (32 points), le Mali (29 points), le Libéria (28 points), d’autre pays dans la zone rouge ont fait des progrès.

D’après le document, tous les pays de l’Uemoa  sont dans la zone rouge. Et aucun pays membre de l’organe communautaire n’a obtenu la moyenne de 50/100.  La source souligne que le Sénégal vient en tête avec un score de 45 points.

Recommandations

Le Forum Civil, section sénégalaise de Transparency International, recommande au Président de la République :De cesser d’entretenir une impunité affirmée et voulue sur des dossiers qui intéressent la gestion des ressources des contribuables ;De s’abstenir de maintenir sous le Coude des dossiers qui lui sont transmis par les Corps de Contrôle ;De faire toute la lumière sur les fonds (reçus ou ressources propres) injectés dans la lutte contre l’émigration dite irrégulière .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *