A LA UNEeconomie

IMPACT COVID-19 SUR L’INDUSTRIE : Effet de la pandémie sur le fonctionnement de 92,5% des entreprises industrielles

L’Agence Nationale de la Statistique et de la démographie (Ansd), dans son rapport : « Impact Covid-19 dans l’industrie » de Novembre 2020, note  que la pandémie a eu un effet  sur le fonctionnement de  92,5% des entreprises industrielles.

 « Au regard de son caractère inédit et particulier, la Covid-19 a eu un effet sur le fonctionnement de la quasi-totalité des entreprises industrielles (92,5%). En effet, l’analyse selon le sous-secteur industriel révèle que, hormis l’agroalimentaire (95,7%), les autres industries manufacturières (87,5%) et la chimie (76,9%), toutes les entreprises des autres sous-secteurs ont déclaré que leurs activités ont été affectées par la crise sanitaire », précise-t-on dans le rapport.

D’après la source, l’analyse de la nature de l’impact, selon qu’elle soit positive ou négative, montre que l’activité de la majorité des entreprises industrielles (95,8%) est négativement impactée. Et, suivant la sous-branche d’activités, les seules affectées positivement se retrouvent dans l’agroalimentaire (15,0%).

Et la source de préciser : « L’étude montre également que plus de 70% des entreprises ont déclaré que le degré de l’impact négatif de la crise sanitaire sur leurs activités est supérieur à 25%. Toutefois, selon la sous-branche d’activités, des disparités sont notées sur le degré d’impact ».

D’après la source, globalement, plus de 80% des unités industrielles interrogées ont déclaré que leur approvisionnement en matières premières et biens d’équipements a subi les effets de la crise sanitaire.

« Par ailleurs, selon la sous-branche d’activités, il ressort que hormis les industries environnementales, toutes les autres ont vu leur approvisionnement en matières premières et biens d’équipements impacté par la Covid-19 », renseigne la source.

Et le document de poursuivre : « Une analyse de la nature des effets, selon qu’elle soit positive ou négative, révèle que la quasi-totalité des entreprises (97,0%) ont déclaré que leur approvisionnement en intrants et biens d’équipements est négativement affecté par la pandémie. Suivant la sous branche d’activités, les résultats de l’enquête montrent que, outre l’agro-alimentaire (94,4%) et la chimie (90,0%), toutes les entreprises des autres sous-branches d’activités ont eu des contraintes pour s’approvisionner en matières premières et biens d’équipements ».

La source estime que l’étude montre également que près de 70% des entreprises ont déclaré que l’intensité de la crise sanitaire sur leur fourniture en consommations intermédiaires et biens d’équipements est supérieure à 25%.

« Toutefois, 10,2% d’entre elles ont constaté que leurs achats d’intrants et biens d’équipements s’est dégradé de plus de 75%. Selon la sous-branche d’activités des disparités sont notées sur l’intensité de l’impact », lit-on dans le rapport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *