A LA UNEeconomie

FORUM D’AFFAIRES ENTRE LE SENEGAL ET L’EGYPTE : Une Plateforme pour renforcer les relations commerciales

Le Ministre du Commerce et des Petites et Moyennes Entreprise du Sénégal, Mme Aminata Assome Diatta et le ministre du commerce de l’Egypte ont procédé  à l’ouverture du Forum d’affaires, d’échanges et de partenariat entre le Sénégal et l’Egypte. Cette rencontre vise à renforcer les relations commerciales entre les deux pays.

« Je suis heureuse de constater que la forte délégation d’hommes d’affaires Egyptiens que vous conduisez à cette manifestation démontre toute l’importance que votre pays accorde à cette mission qui, il faut le rappeler s’inscrit dans le cadre de la dynamique des investissements égyptiens au Sénégal. C’est pourquoi, la promotion du commerce et la participation des investisseurs égyptiens au développement du pays est également une préoccupation du gouvernement sénégalais », a souligné Mme Aminata Assome Diatta, Ministre du Commerce et des Petites et Moyennes Entreprise du Sénégal.

Mme Aminata Assome Diatta, souligne que c’est bien dans ce cadre que la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar  va signer avec les hommes d’affaires Egyptiens un accord de coopération pour la mise en place du Conseil d’affaires Sénégal/ Egypte.

Selon le ministre du commerce, la rencontre d’aujourd’hui sera donc mise à profit pour présenter les opportunités d’affaires, d’échanges, de développement et d’investissements entre les marchés égyptiens et sénégalais.

« Comme vous le savez, l’Egypte est un partenaire commercial privilégié. Ainsi, sur le plan bilatéral, l’analyse des statistiques de notre Commerce place l’Egypte parmi nos principaux partenaires commerciaux. Pour l’année 2018, nos importations ont atteint 11 308 647 641 milliards de F cfa  contre 259 799 295 millions de F cfa  pour nos exportations vers l’Egypte. Les principaux produits importés sont les produits énergétiques divers, les fils et câbles électriques, les produits alimentaires (pomme de terre, oignons, dattes), les divers produits finis de consommation, les médicaments, les chaussures, les produits bruts d’origine animale et végétale, les vêtements confectionnés, les agrumes », dira le ministre du commerce.

Elle note que malgré le dynamisme de notre secteur privé, nos exportations restent encore faibles et fortement concentrées autour de quelques produits  comme le coton, conserve de thon, thon congelé.

Selon  Mme Aminata Assome Diatta, ces chiffres sont en deçà de notre potentiel d’exportation.

« Notre objectif est de faire plus et mieux pour renforcer nos capacités de production et d’offre et exploiter les niches d’exportations décelées dans l’immense marché de la Zone de Libre Echange continentale africaine (Zlecaf).Les énormes potentialités que recèlent nos deux pays doivent nous pousser à saisir l’opportunité ainsi offerte par ces rencontres pour nouer des relations d’affaires durables avec nos homologues égyptiens. Ce partenariat pourrait prendre des formes traditionnelles de flux commerciaux mais également le transfert de technologies et l’attraction d’Investissements Directs (Id) égyptiens », affirme le ministre du commerce.

M. Papa Ibrahima Diagne, co-président du Conseil d’Affaires (Sénégal), a tenu à remercier la délégation égyptienne pour cette mission économique visant à renforcer la coopération commerciale entre nos deux pays.

« Cette rencontre revêt un intérêt capital pour la chambre de commerce d’industrie et d’agriculture de Dakar dont une de ses missions, participe à la promotion des échanges. Aussi la signature du protocole d’accord portant sur l’établissement du conseil d’affaire égypto-sénégalais est à saluer, un pas important dans la réalisation des objectifs. En tant qu’outil de promotion,  des échanges internationaux, ce protocole sera très certainement une base de redynamisation de nos économies. Il sera un facteur d’encouragement des relations de partenariat et de renforcement de la coopération entre le Sénégal et l’Egypte », a laissé entendre M. Papa Ibrahima Diagne.

Il estime que  la mission qui les  attend, est noble et exaltante car le  conseil devra booster le partenariat égypto-sénégalais pour le porter au niveau des relations diplomatiques qui sont excellentes.

Quant au Ministre du commerce de l’Egypte, elle avance : « L’Egypte et le Sénégal ont de très solides relations. L’Egypte œuvre pour le renforcement des relations commerciales avec le Sénégal afin de développer, d’exploiter les différentes opportunités économiques qui existent dans les deux pays notamment dans le cadre de la zone de libre-échange continentale africaine qui est entrée en vigueur. Elle permet de lancer une nouvelle phase de coopération commerciale entre les deux pays, entre les exportateurs et les importateurs dans divers pays du continent. L’Egypte et le Sénégal ont été parmi les pays qui ont appuyé la Zlecaf qui ne vise qu’à assurer l’intégration de l’Afrique  dans le domaine du commerce de et de l’économie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *