A LA UNEeconomie

FOIRE INTERNATIONALE DE L’AGRICULTURE ET DES RESSOURCES ANIMALES (FIARRA) : Le Cosec offre 68 stands à des opérateurs économiques à hauteur 25 millions F cfa

Le Conseil sénégalais des chargeurs (Cosec)  a offert  68 stands à des opérateurs économiques à la  Foire Internationale de l’Agriculture et des Ressources Animales (Fiara). Et ceci pour un montant de 25 millions de F cfa.

« Le Cosec est un établissement public à caractère professionnel dont sa mission est de faire la promotion et la protection des opérateurs économiques. Quand on parle opérateurs économiques, nous, on résonne en termes de chargeurs, raison pour laquelle, à chaque foire, on sélectionne des chargeurs dans toutes les localités du Sénégal pour leur faire bénéficier des avantages du Cosec. Le Cosec n’a pas d’avantages, on loue les stands, on les aménage, on les décore, on les attribue aux opérateurs économiques puisqu’ils puissent vendre leurs produits. Tout le monde sait que les opérateurs économiques, ils sont porteurs de richesse, création d’emploi et de revenus, raison pour laquelle, le Cosec les appuie. Pour le moment, nous sommes officiellement à 68 opérateurs économiques. Pour une première fois, le Cosec a sélectionné 68 opérateurs économiques. Auparavant dans les précédentes foires, on se limitait au maximum 30 opérateurs économiques mais cette fois, du au contexte, face à la covid-19, on est jusqu’à 70 chargeurs pour un peu les aider à vendre leurs produits », a tenu à souligner M. Moustapha Traoré, chef de département de promotion à la direction au niveau du Cosec.

Selon M. Traoré, durant la covid, le Cosec sous l’impulsion de son  directeur général avait créé une plateforme Evp  (exposition vitesse permanente) pour permettre à des opérateurs de vendre leurs produits par digitalisation mais comme les foires présentielles ont commencé, ils ont  maximisé.

Et M. Traoré de rajouter : « Il faut déposer les dossiers par courrier adressés au directeur général qui impute à la direction de la promotion  et de l’assistance étrangère. Si vous voyez l’organigramme de cette foire-là, il y a 3 critères, il y a les impactés qui vendent leurs produits au niveau des stands. Tout le monde sait qu’au mois de mars, il y avait une manifestation dont les Auchan ont été victimes, donc les producteurs sénégalais qui dépendaient du Cosec, ils ont été victimes aussi, raison pour laquelle, on a appuyé beaucoup d’impactés pour venir exposer leurs produits. On tourne en termes de 25 millions de budget pour cette foire ».

Quant à Mme Sagna, Khady Mané, transformatrice de mangues  à Ziguinchor, elle avance : « Je travaille dans la transformation de mangues, fruits forestiers. Nous transformons la mangue en vinaigre de mangue qui est un produit 100% naturel, fait à base du jus de mangues naturelles. Notre collaboration avec le Cosec, est très intéressante. Il n’y a que le Cosec qui peut nous aider à commercialiser nos produits ».

M. Ibrahima Dème, Directeur de la structure « Toundoubeer » qui est une ferme  exploite les plantes médicinales et  aromatiques, il avance : « J’ai la chance de faire partie de la plupart des partenaires des grandes sociétés de distribution du Sénégal. Nous avons été invités par le Cosec pour un fait simple, la plupart des sociétés partenaires des grandes sociétés de distribution, ont largement été impactées  et c’est ce cadre que le Cosec nous a proposé un petit soutien qui nous permettait de venir présenter nos produits au grand public afin de rattraper une petite perte budgétaire, ce qui est une aide considérable pour les entreprises. Le Cosec nous soutient, nous appuie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *