A LA UNEactualite

FINALE INTERNATIONALE DU CONCOURS « MA THÈSE EN 180 SECONDES » : La Sénégalaise Catherine Penda Mbaye remporte le prix du public

La capitale sénégalaise, Dakar, a accueilli ce jeudi 26 septembre 2019, la finale internationale du concours « Ma thèse en 180 secondes » au Grand théâtre national. À cette occasion, la lauréate sénégalaise Catherine Penda Mbaye a remporté le prix du public.

La Sénégalaise Catherine Penda Mbaye a remporté ce jeudi le prix du public de l’édition 2019 de la finale internationale du concours « Ma thèse en 180 secondes » sur 18 doctorants venus de différentes universités francophones du monde. Ce concours tenu dans la capitale sénégalaise, Dakar, consiste à chaque candidat de présenter les travaux de sa recherche de doctorat de façon claire ludique et convaincante en trois minutes soit 180 secondes devant un jury composé de sept membres. Catherine Penda Faye dont la thèse portée sur « Analyse des processus de pilotage dans les organisations culturelles sur le prisme de l’approche qualité : modernisation d’un schéma organisationnel soutenable », est parvenue à faire sa présentation en moins de ces 180 secondes, comme d’ailleurs tous ces  adversaires. Comme la rencontre se tenait à Dakar et que le public avait  la possibilité de participer au vote pour chaque candidat, cela lui a permis de remporter ce prix du public qui est de 700 euros au détriment de ses adversaires. Ainsi, ce concours organisé en partenariat avec l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) pour la 5ème fois consécutive, a connu ses heureux gagnants. Le 1er prix a été remporté par Natacha Delrez, de l’Université de Liège en Belgique. Sa thèse portée sur « Il était une fois l’anguille, le virus et la luciole ». À cet effet, ce premier du jury lui a permis d’empocher la rondelette somme de 1500 euros soit plus de 975 000 F CFA. Le 2ème prix qui est statué sur 1000 euros est revenu à la Malgache Tianarilalaina Tantely Andriamampianina. Sa thèse portée sur « Cladogelonium madagascariense : anti-inflammatoire ». La France était aussi à l’honneur à ce grand rendez-vous du savoir, parce que le 3ème prix revient à Tom Mebarki de l’Université Aix-Marseille Provence Méditerranée et lui a permis d’empocher 750 euros.

À cet effet, sur les dix-huit (18) finales nationales organisées à travers le monde, l’AUF en a co-organisé treize (13) au Bénin, en Bulgarie, au Burkina Faso, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, en Égypte, au Gabon, au Liban, à Madagascar, en République Démocratique du Congo, en Roumanie, au Sénégal et en Tunisie. L’édition 2019, est une première en Afrique subsaharienne depuis sa création en 2012 et est organisée par le ministère de l’Enseignement Supérieur du Sénégal et l’AUF.

Idrissa NIASSY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *