A LA UNEactualite

Festival des peuples de l’eau : Alioune Ndoye et les Lébous s’y activent

Cinq (05) ans après (2015) la tenue de la dernière édition du festival des peuples de l’eau pour sauvegarder l’identité culturelle des Lébous, tout en promouvant le culte traditionnel, le ministre de la Pêche Alioune Ndoye, et les acteurs culturels s’activent pour l’organisation d’un autre en 2020. La révélation est faite ce samedi par ce dernier lors de la visite de contact des acteurs de la pêche au quai de Yoff. 

Pour sauvegarder la culture lébou, qui est un peuple intimement lié à l’eau et à la mer, mais aussi des Subalbés et Niominka et autres peuples à travers le monde, le ministre de la Pêche Alioune Ndoye, a annoncé la tenue d’un festival international des peuples de l’eau très prochainement à Dakar. Ceci, permettra non seulement de sauvegarder l’identité culturelle des Lébous et de promouvoir le culte traditionnel, mais de valoriser davantage les formes artistiques très spécifiques comme le « Gumbe », le « Ndawrabine » et la danse sacrée du « Ndeup ». L’annonce est faite ce samedi par le ministre de la Pêche Alioune Ndoye à Yoff, lors de la visite de contact des acteurs de la pêche au niveau des différents quais de pêche de Dakar.

Il a profité de cette occasion pour saluer les efforts fournis par le gouvernement du Sénégal pour la sécurité des acteurs avec la subvention des gilets et des moteurs à pirogues, la géolocalisation qui est en phase test, entre autres. « Je vous exhorte à préserver cet investissement pour sa rentabilité », a-t-il déclaré, tout en insistant sur la sécurité : « Les drames en mer sont assez douloureux. Il faut que les acteurs s’y mettent. Raison pour laquelle, j’insiste sur la sécurité où le gouvernement a déjà investi plusieurs milliards de F CFA pour la vie des pêcheurs ».

Revenant sur les gilets en fibre de verre, dont l’usine se trouve à Ouakam, ce dernier de faire savoir  que les premières productions sont déjà disponibles. « Nous avons pris les dispositions pour les faire sortir sous peu », a-t-il déclaré.

Idrissa NIASSY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *