A LA UNEactualite

EXCURSION GÉOLOGIQUE : Pour mieux sensibiliser les élèves aux métiers des sciences

Dans le cadre des Journées des sciences de la terre qui se tiennent chaque année du 17 au 21 mars depuis 2013, au Sénégal en particulier, en Afrique et au Moyen Orient en général, des excursions géologiques sont organisées ce samedi au bénéfice des élèves du moyen-secondaire. Ceci, pour mieux les sensibiliser à aimer et à s’intéresser des métiers des sciences de la vie et de la terre.

La géologie mène à tout. Raison pour laquelle, le ministère des Mines et de la Géologie à travers la Direction de la prospection et de la promotion minière, a invité le samedi dernier les élèves lors d’une excursion aux Mamelles, dans le cadre de la célébration des Journées des sciences de la terre qui se tiennent du 17 au 21 mars en Afrique et au Moyen Orient, à aimer les métiers de la science de la terre et à aller visiter les Instituts qui travaillent dans ce domaine. Selon Dr Rokhaya samba Diène, Directrice de la prospection et de la promotion minière, l’objectif visé à travers cette excursion géologique est d’amener les élèves là ou les échantillons qui leurs sont souvent présentés à l’école, leurs lieux de provenance pour voir de visu la réalité.

« Nous avons voulu les amener dans l’environnement où les échantillons ont été pris pour leur expliquer l’origine de la terre et les risques qu’on peut courir côté environnement », a-t-elle fait savoir. Avant d’être plus explicite : « Il s’agit également de les amener à épouser plus tard les métiers des sciences de la terre ».

Cette dernière a profité de cette excursion pour lancer un message de plaidoyer envers les élèves, qui pour la plupart, désertent les matières scientifiques, de s’intéresser aux sciences globalement et à la géologie en particulier, parce que dira-telle : « nous tous qui sommes là, ont été formés dans ce pays, dans un Institut qui se trouve à l’Ucad ».

Avant de souligner : « La géologie n’est pas seulement l’étude des roches, mais aussi, il y a les géologues de conception qui travaillent sur les routes, la géotechnique et la géoscience ». Parlant d’un éventuel réveil, un jour, du volcan des Mamelles, Edmond Diokh, chercheur-géologue et Conseiller technique du ministre des Mines, d’éclairer la lanterne : « Une hypothèse a été émise comme quoi, on avait un point qui était fixe, sur lequel il y a des continents qui se sont déplacés et à un moment donné il y a eu une explosion volcanique il y a des milliers d’années à Dakar (Presqu’île du Cap-Vert). Et si cette théorie s’avère exacte, toute explosion volcanique au niveau de Dakar doit être exclue ».
Pour Aïssatou Sophie Gladima Siby, ministre des Mines et de la Géologie, prenant la parole, a d’abord présenté ses condoléances au peuple casamançais qui a encore perdu des fils lors du crash de l’Hélicoptère militaire à Missirah avant d’annoncer que les jeunes ont besoin d’être aidés avant d’embraser une carrière scientifique. « Le chef de l’État a des projets ambitieux où nous avons besoin de matériaux, même si l’accès est parfois difficile. Raison pour laquelle, nous voulons d’autres produits de substitution pour soutenir tous ces projets », a-t-elle déclaré. Cette dernière a fait savoir aussi que la journée du 20 qui est celle de la francophonie est le temps fort de ces journées dont le thème est axé : « La francophonie : entre les peuples, entre les géologues ». Ce qui permettra aux pays francophones de discuter entre eux, comme cela se fait chez les anglophones. Les femmes sont inclues dans ce programme.
L’officialisation de ces Journées se fera ce lundi au Maroc sous la présence de tous les gouvernements africains.

Idrissa NIASSY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *