A LA UNEactualite

Etablissement « Yaye Aby Ndao » de Kaolack : Installation d’une unité de production de farines fortifiées à base de produits locaux

L’établissement « Yaye  Aby Ndao » de Kaolack a bénéficié de la part  des américains, d’un transfert de technologie de la farine fortifiée instantanée à base de produits locaux  dans le cadre du projet « Feed the Future – Food Processing Innovation Lab  (FPIL) » qui est financé par l’USAID.

Le  président du conseil départemental de Kaolack, M. Baba Ndiaye a procédé l’inauguration de l’unité de production farine fortifiées à base de produits locaux.

« Nous avons adopté cette technologie  pour nos propres produits locaux. C’est dans le but d’avoir des produits prêts pour la consommation des produits locaux. Ça va contribuer à la sécurité alimentaire parce que nous allons développer des produits qui ont été vérifiés scientifiquement  qui peuvent vraiment aider les populations, couvrir les besoins nutritionnels surtout de nos enfants et de nos femmes qui sont en âge de procréer et des femmes qui sont enceintes e », déclare Dr Cheikh Ndiaye,  coordonnateur national  chercheur à l’ITA.

Il estime que  cette unité va produire des produits nutritionnellement reconnus avec une capacité de transformation « de 35 kg de farine par heure ».

Il a souligné que 90 000 tonnes ont été importés et  prêtes pour la consommation. Et c’est dans ce sens que l’ITA avec ses partenaires,  peut développer ces produits mais aussi de les transformer auprès des entreprises au Sénégal.

« Et sur cette lancée, on a commencé avec le GIE Touba Darou Salam qui est basé à Touba. Et aujourd’hui le même model qu’on va définir  cet model, c’est ce qui nous a réuni aujourd’hui donc pour transférer cette technologie à Mme Aby Ndao qui la directrice de l’entreprise Technologie Alimentaire », dira-t-il.

La directrice de l’établissement Keur Yaye  Aby  Ndao a souligné «   ce transfert de technologie vient à son heure. Depuis  12 ans, je suis dans ce métier de production des produits locaux. Nous avons d’énormes difficultés pour transformer parce que nous voulons donner à nos populations  des produits de qualité. Ça réduit le temps de travail des femmes. Il y’a aussi la commodité d’emploi. La farine, c’est instantanée et la population va avoir plus envie d’acheter ses farines pour les enfants », déclare-t-elle.

Le Président du conseil départemental de Kaolack Mr Baba Ndiaye a vivement remercié la directrice de l’entreprise keur Yaye Aby Ndao.

 Ndéye Fatou Thiam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *