A LA UNEeconomie

EMPLOI : La Coopération Allemande lance un appel à propositions de projets au Sénégal

Le Sénégal bénéficie du deuxième appel régional à propositions de projets par le biais de La Facilité Investissements pour l’emploi (IFE), un mécanisme d’investissement créé par la KfW Banque de Développement dans le cadre l’Initiative spéciale Formation et emploi du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ). Les subventions vont de 1 million à 10 millions d’euros par projet.

M. Karl Von Klitzing, directeur, bureau de la KFW à Dakar, la Banque Allemande de développement, avance : « On a présenté un pool de projets financé par Investment for job’s, c’est un programme spécifique pour investir dans projets qui donnent beaucoup d’emplois, c’est ouvert pour des entreprises privées mais aussi pour les entreprises publiques pour investir dans des projets qui créent beaucoup d’emplois. C’est ouvert pour 8 mois, cela dans cette fin du mois, il faut soumettre les projets pour la création d’emploi sur le site web invest for ».

D’après le directeur de la KFW, l’initiative existe déjà depuis 2021 et on a déjà investi dans des projets, au Sénégal. Par exemple la laiterie du berger.

« Beaucoup d’entreprises publiques et privées vont postuler. Ce programme, ce sont des dons minimum 1 million euro à 10 millions euro. Il y a certaines exigences par exemple pour un projet privé, le minimum de taille du projet, c’est 4 millions d’euro pour un financement. Pour les projets publics, on peut payer 90% à 75% du projet. Et pour le projet privé, on peut payer 25% du projet. On travaille comme la coopération financière travaille très étroitement avec notre ministère de tutelle ici, c’est le ministère d’économie et on est toujours en échange avec eux et avec les autres », poursuit-il.

Et le directeur de la KFW de poursuivre : « Et on voudrait bien obtenir des propositions de leur part pour des projets qui créent beaucoup d’emplois, on est à l’attente. On a visité le Bureau de suivi du PSE. Le financement est ouvert à tous les secteur, activités économiques qui créent d’emploi au Sénégal et vraiment cela veut dire que cet instrument est ouvert et flexible, cela veut dire que tous les secteurs de l’économie sont concernés. La coopération allemande est active au Sénégal, il y a 60 ans. Depuis 2019, on a investi plus de 500000 euros, c’est 300 milliards de F CFA. On est actif dans le secteur de la bonne gouvernance, dans le secteur de la formation professionnelle, santé, dans le secteur du transport public et des autres secteurs ».

M. Hicham Chahir/ IFE Bureau Casablanca souligne : « Nous avons un processus de sélection très sélectif, donc, on regarde de très près à la fois la qualité du projet mais aussi, le porteur du projet, c’est sa capacité à mettre en œuvre le projet, la capacité financière, la capacité organisationnelle, tout ça est surveillé de prés. Pour un porteur de projet, c’est 24 mois pour réaliser ce projet. Pendant ces 24 mois, il y a tout un suivi rigoureux qui se fait, des vérifications pour s’enquérir de l’état d’avancement et la mise en œuvre du projet ».

Quant à M. Libasse Seck, point Focal-IFE-Sénégal, il avance : « Vous savez tous dans nos pays, le problème des jeunes, c’est le problème de l’emploi qui se pose et cela n’est pas encore porté par le secteur privé à cause de certaines contraintes notamment l’aspect financement-Projet. Ils viennent contribuer en ciblant les projets qui vont créer beaucoup d’emploi si on les finance. Ce n’est pas de petits projets, vous avez le minimum de 1 millions d’euro et le maximum 10 millions d’euro, c’est 650 millions jusqu’à 6 milliards de F CFA et c’est des dons, on ne fait pas des prêts. C’est vraiment une action volontariste de la coopération allemande ».

Rappelons que la Facilité Investissements pour l’emploiinvite les entreprises et les entités publiques à soumettre des propositions de projets qui contribuent durablement à la création d’emplois dans le secteur privé. Et les subventions vont de 1 million à 10 millions d’eurospar projet. La sélection des projets repose sur un processus de candidature compétitif et donne la priorité aux propositions de haute qualité, mûres et prêtes à être exécutées. La Facilité ne financera que les projets qui ont des chances réalistes d’être mis en œuvre, qui sont financièrement viables et qui créent un nombre significatif d’emplois.

« Le 21 novembre 2022, la Facilité Investissements pour l’emploia lancé un appel à propositions de projets régional qui couvre la Côte d’Ivoire, l’Égypte, l’Éthiopie, le Ghana, le Rwanda, le Sénégal et la Tunisie. Cet appel à propositions ne se limite pas à des thématiques particulières, ni à des secteurs d’activités spécifiques », précise-t-on dans le communiqué de presse.

D’après le communiqué, 4 types de projets d’investissement peuvent être proposés :Projets à but non lucratif ayant un impact sur la création d’emplois (ne générant pas de revenus) : La Facilité couvre jusqu’à 90 % des coûts d’investissement ; Projets à but non lucratif ayant un impact sur la création d’emplois (générant des revenus) : La Facilité couvre jusqu’à 75 % des coûts d’investissement ; Projets à but lucratif ayant un impact plus large sur la création d’emplois :La Facilité couvre jusqu’à 35 % des coûts d’investissement ; Projets à but lucratif ayant un impact sur la création d’emplois : La Facilité couvre jusqu’à 25 % des coûts d’investissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *