A LA UNEeconomie

EMISSIONS DE BONS COVID-19 SUR LE MARCHE FINANCIER REGIONAL : Les ressources levées se chiffrent à 1.003,3 milliards

La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao), dans son document : « Note mensuelle de conjoncture économique dans les pays de l’Uemoa à fin novembre 2020. Du mois de février 2021 », révèle que c’est  que 1.003,3 milliards de bons Covid-19 qui sont levés sur le marché financier régional.

« Le mois de novembre 2020 a été marqué par la poursuite et la fin de la troisième phase, puis le début de la quatrième phase des émissions de bons Covid-19. Sur cette base, le volume total des ressources levées sur le marché financier régional en novembre 2020 a augmenté de 471,4 milliards par rapport au mois précédent, pour s’établir à 1.003,3 milliards, dont 744,1 milliards de bons et 259,2 milliards d’obligations. Par ailleurs, sur le montant total levé sur le marché financier régional, les bons Covid ont représenté en novembre 2020 respectivement 580,5 milliards au titre de la troisième vague d’émission de ces titres et 103,1 milliards pour le début de la quatrième phase, soit 68,1% des émissions totales », révèle la Bceao dans son document susmentionné.

D’après la Bceao, l’évolution des ressources mobilisées sur le marché est liée à l’accroissement, en variation mensuelle, du volume des émissions des bons du Trésor de 531,0 milliards, atténuée par la diminution des émissions des obligations d’un montant de 59,6 milliards. Et en variation annuelle, le montant des titres publics souscrits a augmenté de 893,3 milliards par rapport à son niveau de novembre 2019. Et le taux de couverture des émissions est ressorti à 215,2% en novembre 2020 contre 490,5% un an auparavant. D’après la source, les bons ont représenté 74,2% des émissions.

D’après la Bceao, sur le compartiment des bons du Trésor, les taux d’intérêt moyens pondérés ont évolué à la baisse d’octobre à novembre 2020, passant de 2,98% à 2,58%. Et le taux d’intérêt moyen pondéré est également en baisse par rapport à novembre 2019 où il était de 5,06%.

« Pour les émissions obligataires, le taux de rendement moyen4 est ressorti en légère hausse

à 6,30% contre 6,18% le mois précédent. Comparativement au mois d’octobre 2019

(6,08%), il a également enregistré une hausse de 0,22 point de pourcentage.

Sur les marchés internationaux des capitaux, la Côte d’Ivoire a réalisé, au cours du mois de novembre 2020, une émission d’eurobonds d’un montant d’un milliard d’euros, soit environ 656 milliards F cfa , sur une maturité de 10 ans, aux conditions favorables de 5% », explique la Bceao.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *