actualite

ÉLECTRICITÉ : Les Sénégalais risquent de ne pas suivre la coupe du monde

Le Syndicat unique des travailleurs de l’électricité (Sutelec) a tenu ce samedi les assises de son 8ème congrès ordinaire. Tenue à la Maison de la presse, ce colloque qui va durer tout le week-end du 6 au 7 janvier 2017, est une occasion pour le « chevronné » syndicaliste, membre fondateur du Sutelec et monument du syndicalisme national et international de savoir dire ça suffit et de laisser la place à son ancien adjoint, Habib Aïdara, qui une fois désigné nouveau secrétaire général dudit syndicat de s’illustrer.

Nouvellement désigné secrétaire général par acclamation du Syndicat des travailleurs de l’électricité (Sutelec) en remplacement de Mademba Sock, un monument du syndicalisme qui a décidé de raccrocher après plusieurs années passées à la tête dudit syndicat, Habib Aïdara compte suivre les pas de ce dernier qu’il a toujours considéré comme son grand frère, son idole pour mener à bien la lutte syndicale, tout en travaillant pour la prise en charge des travailleurs. Ainsi, une fois désigné à ce poste, il s’est rapidement illustré et de la plus belle des manières en interpellant avec fermeté l’État du Sénégal de faire des efforts pour payer la dette qu’il doit à la Senelec et qui s’élèves à plusieurs milliards de nos pauvres francs pour permettre aux Sénégalais de suivre paisiblement la coupe du monde qui aura lieu en juin prochain en Russie.

« Nous lançons un appel à l’État pour lui dire s’il ne fait pas de gros efforts, les Sénégalais risquent de ne pas suivre la coupe monde qui aura lieu au mois de juin 2018, en Russie », a-t-il déclaré. Avant d’être plus clair dans ses propos : « Aujourd’hui la dette de l’État par rapport à la Senelec s’élève environ 13 à 15 milliards F CFA répartis entre les collectivités locales, les hôpitaux, les universités et autres établissements scolaires. Et c’est assez important comme charge ». Raison de plus pour qu’il insiste davantage auprès du gouvernement sénégalais le remboursement intégral de cet argent à la Société nationale d’électrification pour mieux prendre en compte à la population.

« Nous demandons à l’État de pouvoir payer ses dettes à la Senelec pour qu’on puisse faire face », insiste-t-il. Et de préciser : « Nous allons vers une période de chaleur, une période à laquelle les gens ont besoin de l’électricité et de l’humilité, même si de gros efforts ont été faits pour éradiquer les délestages. Si on n’y prend pas garde, la coupe du monde c’est au mois de juin et on risque d’aller vers des problèmes. Raison pour laquelle, nous exhortons à l’État de solder ses créances pour que la Senelec continue à fournir de l’électricité de qualité à la population et aussi qu’on puisse travailler à diminuer le coût du courant ».

Il s’exprimait lors de la tenue des assises du 8ème congrès ordinaire du Sutelec qui a eu lieu à la Maison de la presse pour demander à ses camarades de rester toujours debout pour continuer le travail déjà entamé par l’ex secrétaire général. « Nous allons travailler à bâtir une équipe très forte pour continuer le travail déjà entamé par l’ex secrétaire général, Mademba Sock, tout en élargissant l’unité au niveau de la Senelec. Mais aussi, nous allons travailler à prendre en charge de manière correcte les préoccupations des travailleurs.

Mademba Sock un Sg difficile à remplacer

Continuant dans sa lancée Habib Aïdara de faire savoir qu’il est difficile de remplacer quelqu’un comme Mademba Sock, vu son hargne, sa vivacité pour changer les conditions de vie des travailleurs« C’est difficile de le remplacer, mais nous allons dans le sens de le succéder ».

Parlant du bilan du dernier Bureau exécutif mis en place lors du 7ème congrès tenu en 2013, ce dernier de dire : « Le bilan est très positif. Rien qu’à trois ans, beaucoup d’acquis ont été engrangés, l’augmentation du revenu des travailleurs, l’amélioration des conditions de vie et de travail, tout en donnant notre point sur la gestion et la politique de la Senelec et à participer aux travaux de tous les grands projets, même s’il est important de dire qu’il y a des choses à faire avec la nouvelle équipe pour le bien-être des travailleurs. Après la décision de la Senelec à renoncer à la subvention de l’État qui était à 120 milliards F CFA, tout en continuant à poursuivre ses actions pour que le Sénégalais lambda soit soulagé, le nouveau secrétaire général du Sutelec d’annoncer qu’ils sont en train de travailler sur le mixte énergétique pour essayer d’éliminer les centrales thermiques afin que le coût de l’électricité puisse connaître une baisse au niveau des clients.

L’unité syndicale pour gagner les batailles
Prenant la parole, le chevronné secrétaire général, comme l’appelle ses pairs, Mademba Sock, qui a toujours incarné le leadership syndical, a lancé un appel à ses pairs de semer l’unité qui est gage de toute victoire. « Le seul Sargal que j’attends de vous, c’est de faire bloc autour de l’essentiel et de semer l’unité pour la prise en compte des travailleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *