A LA UNEactualiteeducation

Éducation : l’Association GUNE Kolda à l’heure du bilan d’activités à mi parcours…

Après plusieurs mois d’activité l’heure était au bilan pour l’Association GUNE Kolda dans le cadre du programme dénommé “Droit des filles à une éducation de qualité et sans violence à Kolda” financé par l’Agence Catalane de Coopération et de Développement (ACCD).

Autour des partenaires que sont l’I.A les IEF, les chefs d’établissements, les représentants syndicaux, l’Association GUNE Kolda en 48heures ; fait le bilan trimestriel de ses activités déroulées dans leurs différents établissements d’intervention.
Articulé sur 8 points allant de la formation du personnel enseignant et parajuristes, à des ateliers d’échanges avec les représentants syndicaux, en passant par les différentes formes de communication ( causeries, émissions radiophoniques, concerts et sketches) et sur la régularisation des enfants sans état civil.
Dans les débats, la plupart des intervenants ont magnifié le travail énorme que l’Association GUNE est entrain d’abattre dans l’accompagnement des enfants le point qui semblait intéresser le plus l’assistance était le phénomène de la régularisation des enfants sans état civil. Pour Mme Boiro née Fanta Fofana principal du CEM Saré Bilaly ” c’est une rencontre de renforcement de capacités en matière de prise en charge des élèves qui sont vulnérables”.
Du côté des autorités éducatives, c’est un sentiment de satisfaction que l’on pouvait noter, car pour l’inspecteur Alioune Touré “l’approche de l’Association GUNE a été bonne quant à la planification de leurs activités, leur déroulement mais aussi l’impact constaté suite à leur intervention dans les 12 établissements scolaires cibles” avant d’ajouter que ” les chefs d’établissement invités à cet atelier ont manifesté à l’unanimité un sentiment de satisfaction car depuis que personnel enseignant a été formé sur un certain nombre de modules, ils ( les principaux) ont senti un léger mieux dans leur pratique quotidienne sur les renvois des élèves dont le nombre a drastiquement chuté”
Lui emboîtant le pas Monsieur Bamba Boye Inspecteur de l’éducation et de la formation de Médina Yéro Foulah de rappeler qu’en plus de ces formations l’Association GUNE apporte son concours sur la régularisation des enfants sans état civil, une question qu’il trouve dramatique ” par ce qu’il nous arrive de constater au moment où les examens se déroulent que des élèves soient interdits de les subir pour faute d’ acte d’état civil”. Fort de ce constat l’inspecteur Boye d’ajouter ” qu’il urge de régler définitivement ce problème au niveau régional même si sa circonscription est moins touchée par rapport aux autres départements”
Pour Mamadou Sow coordonnateur de ce programme ” il était important de faire un bilan à mi-parcours et compte tenu du niveau de satisfaction des acteurs du système éducatif dans la région, ils ne s’arrêteront pas en si bon chemin”. Même si déjà à leur actif 653 élèves ont été enrôlés pour une régularisation de leur acte d’état civil, Monsieur Sow de rassurer en ces termes ” On ne va pas s’arrêter là, il ya une deuxième phase qu’on va lancer pour essayer de balayer large aussi bien du côté de l’élémentaire qu’au niveau des collèges pour que tous ses élèves puissent avoir leurs pièces d’état civil”. Déjà lors de cette rencontre une planification du second trimestre a été projetée juste pour dire que déjà l’Association GUNE Kolda ne compte pas lâcher du lest pour l’accompagnement des potaches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *