A LA UNEeconomie

EAU ET ASSAINISSEMENT : Pour un renforcement de la participation des femmes dans le secteur

En prélude du 9ème Forum mondial de l’eau, le Dialogue des Femmes dans le secteur de l’eau et de l’assainissement a  organisé ce 20 mars 2022 à Dakar un panel sous le thème « Soutenir la croissance et promouvoir la visibilité des femmes professionnelles du secteur WASH : Clé du succès du secteur ».

Mme Fatou Ndiaye, présidente du réseau des femmes professionnelles de l’eau et de l’assainissement du Sénégal, a d’emblée souligné : «Par rapport au forum mondial qui va être organisé ici au Sénégal, à partir de demain, il est attendu quand même une participation de qualité des femmes. Pourquoi ? Parce que ce forum est intitulé : forum des réponses. Et nous savons que la corvée d’eau d’une manière générale est dévouée aux femmes. Aujourd’hui, par rapport aux réponses qui vont être trouvées, nous avons que la femme va de plus en plus être déchargée des tâches de la corvée d’eau et pourra s’occuper de plus en plus des activités génératrices de revenus ».

Mme Ndiaye estime que leurs attentes sont grandes pour ce forum. Et selon elle, c’est pourquoi, ils ont  préféré, en prélude au démarrage du forum mondial faire un forum, ce qu’ils appellent  le forum des femmes pour avoir un dialogue inclusif entre  nous.

«Nous pensons que des réponses, dans notre dialogue, nous pourrons arriver  à des conclusions qui pourront être partagées avec le forum mondial de l’eau. La femme rurale, c’est celle-là qui subit de plein fouet  le manque d’eau parce que, elles perdent beaucoup de temps à aller chercher de l’eau », renchérit Mme Ndiaye.

Quant à M. Sylvain Usher, directeur exécutif de l’AAE, il affirme : « Lorsqu’une entreprise est gérée par  des  femmes ou  bien lorsque des femmes se trouvent  à un certain haut niveau  de l’entreprise, l’entreprise fonctionne comme il se doit. L’entreprise réussit à faire des résultats intéressants et l’ambiance dans l’entreprise est bonne. Alors un tel thème qui est de  soutenir la femme et avec ça une annotation  qui dit que c’est la voie du succès du secteur de l’eau et de l’assainissement. L’Association africaine de l’eau ne peut qu’endosser cet esprit-là. Le secteur de l’eau, est un secteur qui est conduit par les hommes, il y a des hommes à tous les niveaux, le comité même de direction de l’Association africaine d l’eau qui est une organisation qui regroupe l’ensemble des sociétés d’eau africaine. Au niveau de son comité de direction, il n’y a même pas de femmes, il y a 17 directeurs généraux et aucune femme ».

A la fin de la rencontre, le réseau des femmes professionnelles en AEPHA a présenté les propositions suivantes pour adoption par les gouvernements, les décideurs, les organisations AEPHA et les responsables de la mise en œuvre des programmes :

1. Combler le fossé : En termes de croissance, nous reconnaissons que nous avons un long chemin à parcourir pour atteindre l’ODD 6. Il est nécessaire de créer un espace pour les personnes, en particulier les femmes avec des formations multidisciplinaires, pour entrer dans le secteur afin d’aider à résoudre les problèmes d’inclusion et de lacunes dans les infrastructures.

2. SDG 6 : Nous ferons pression pour des politiques et des stratégies pertinentes pour atteindre le SDG 6 afin de garantir une eau et un assainissement durables pour tous.

3. Mise en réseau : Nous serons à l’avant-garde de la mobilisation d’une masse critique de femmes pour le leadership, par le renforcement des capacités, le partage d’expériences et l’apprentissage.

4. Rétention et croissance : Soutenir les femmes pour qu’elles acquièrent des compétences techniques, professionnelles et pertinentes afin d’assurer leur maintien et leur croissance dans le secteur.

5. Participation : Renforcer la participation des femmes dans le secteur WASH en créant un environnement favorable au développement économique des femmes.

6. Suivi : Développer des mécanismes basés sur des preuves pour aider à suivre et consolider les gains réalisés jusqu’à présent dans l’augmentation de la représentation et de la visibilité des femmes dans le secteur WASH.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *