A LA UNEeconomie

CELEBRATION DE LA JOURNEE DU 8 MARS : Greenpeace pour l’amélioration des conditions de vie des femmes du Sénégal

A l’occasion de la célébration du 8 mars,  journée internationale de la femme, Greenpeace encourage le gouvernement du Sénégal à prendre les mesures appropriées pour améliorer les conditions de vie et la résilience des femmes du Sénégal.

 « Le Sénégal, à l’instar de la communauté internationale, commémore ce 8 Mars la journée internationale pour le droit des femmes sous le thème “Leadership féminin: Pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19”. Greenpeace Afrique rend hommage à toutes les femmes pour leur engagement, leur dévouement et leur pragmatisme sans faille dans l’effort collectif pour un monde de paix et sans faim. Car elles sont les piliers de nos sociétés », préciseGreenpeace dans un communiqué parvenu à notre rédaction.

D’après Greenpeace, ce sont les femmes qui nourrissent nos familles et protègent nos océans pour une sécurité alimentaire pour tous. Et malheureusement, force est de constater cette année que la célébration de cette journée au Sénégal est marquée par des tensions politico-sociales et des violences qui sont très préoccupantes.

L’Ong a tenu à présenter ses  condoléances à ces mères qui ont perdu leurs enfants et aux familles des victimes, et encourage le gouvernement du Sénégal à prendre les mesures appropriées pour améliorer les conditions de vie et la résilience des femmes du Sénégal.

D’après le document susmentionné, Greenpeace Afrique appelle tous les protagonistes à la raison et rappelle que le respect des droits fondamentaux, la transparence, l’équilibre de la justice et la paix sociale sont les seuls gages de stabilité et de développement durable. Et ce sont ces valeurs de cohésion sociale et du vivre ensemble qui font de la « Téranga » sénégalaise une référence de convivialité.

D’après la source, en cette période de crise sanitaire, c’est l’occasion pour l’Ong de mettre en lumière la résilience exceptionnelle de ces braves femmes issues du corps médical qui sont en première ligne dans la gestion de la Covid-19, sans oublier tous les autres corps de métiers, en particulier les femmes transformatrices et mareyeuses qui se battent sans relâche pour assurer la sécurité alimentaire de la population.

« La reconnaissance du rôle fondamental des femmes transformatrices de poisson dans la société sénégalaise est plus qu’un témoignage mérité en cette journée pour leur rendre hommage en agissant pour la promotion de leurs droits et la jouissance des prérogatives liées à ces droits. Pour marquer cet événement Greenpeace Afrique et ses partenaires à travers le monde magnifient les femmes transformatrices de poisson du Sénégal dans une vidéo collective en plusieurs langues et nourrie d’applaudissements. Greenpeace Afrique rappelle qu’aucun pays ne saurait prospérer sans la participation active des femmes. Alors outillons-les en conséquence pour le bénéfice de la nation », explique-t-on dans le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *