Category: Contribution

A LA UNEContribution

Note d’information très importante, toujours sur les exportations de la noix de cajou à partir du port de Ziguinchor

Lors de la réunion préparatoire pour le démarrage de la campagne d’exportation de noix de cajou 2021, la première annonce qui a retenti à nos oreilles dans cette salle, effectuée par ce groupe, est : « nous avons acheté un bateau pour assurer une très bonne campagne de cajou pour l’année 2021 ». Cette annonce a surement dû apporter un ouf de soulagement pour tous ceux qui étaient dans cette salle, bien sûr excepté moi et ceux-là même qui ont fait l’annonce de cette triste nouvelle.

Pourquoi est-ce que je que me doutais que c’était une triste nouvelle, la raison est que cette région est celle à qui on ne donne aucune considération et qui est toujours bernée par des histoires qui sont loin d’être réelles. Cependant, elle ne peut et ne cesse d’y croire.

J’espère que vous serez d’avis avec moi qu’acheter un bateau qui arrivera en fin juin/début juillet, peu importe, et vouloir acheter un navire sont deux choses absolument différentes. C’est le vouloir acheter qui est réel dans cette histoire et non nous avons déjà acheté un bateau.

Aujourd’hui, c’est dans une telle situation irrespectueuse qu’on veut embarquer toute une région. J’ai toujours eu à dire que cette campagne de noix d’acajou a fini de transformer cette opération en propriété privée y compris notre Port. Cette campagne couve beaucoup d’argent. Nous attendons une réponse. La chanson que l’on nous balance à chaque fois que nous demandons de faire venir un navire pour effectuer la campagne est un non catégorique accompagné de  « c’est l’état qui nous a confié cette opération », personne d’autre n’a le droit de faire cette opération qui couve une importante masse financière et commence à rendre complètement malade cette association qui  ne recule devant rien, au risque de tout chambouler dans cette région, et faire de cette campagne de noix cajou une bombe à retardement.

La réalité est toute autre. Ces annonces publicitaires de cette campagne, ne reflètent pas la réalité. C’est cette pauvre population qui en fait les frais. Voilà la situation dans laquelle nous sommes plongés. Une situation très grave qui n’est enveloppée que de mensonges. Juste une question, trouvez-vous normal, que cette compagnie à qui l’Etat du Sénégal a confié nos bateaux, ce patrimoine national, accompagnés d’une forte subvention, se retrouve dans une situation pareille ? L’espoir de toute une région fondue comme neige au soleil et ce par le fait de mains très expertes dans la manipulation. Un grand effort a été consenti par l’Etat du Sénégal pour assurer la liaison Dakar-Ziguinchor.

Après cette catastrophe qui aura suscité beaucoup d’espoirs pour cette région, tout a fondu comme neige au soleil. Ce bijou de bateau, le Aline Sitoé Diatta et les deux autres navires sont aujourd’hui dans un état piteux. On ne pense pas à les remettre en état pour leurs mises en route, mais on pense plutôt à acheter un bateau de transport pour leurs intérêts, pour faire des opérations dans la sous-région et éventuellement pour cette exportation de noix de cajous qui est devenue leur propriété et qu’il n’est aucunement question de laisser à qui que ce soit. Ce groupe n’est-il pas en train de donner raison à tout ce que nous avions dit ? Toutes les alertes pour dénoncer cette nébuleuse histoire ? D’ailleurs, ils ont eux-mêmes donné la réponse. Que les trois bateaux, en l’occurrence, les deux sœurs jumelles et le Aline Sitoé sont une propriété de l’état et les deux bateaux de transport sont la propriété d’un groupe. C’est dans l’intérêt du Sénégal et particulièrement de la région Sud du Sénégal que toutes ces magouilles passent.

Voilà la bonne raison de tout balancer de cette situation désastreuse, pour informer les sénégalais de cette arnaque qui risque de nous conduire dans une campagne aux risques d’hypothèque. Dire que la Chambre de Commerce est responsable de cette campagne chaotique que nous vivons et qui est loin de voir le bout du tunnel, c’est juste trouver une échappatoire et sortir de ce gouffre où ils risquent d’embarquer tout le monde. Ils sont pris à leur propre piège en voulant forcer les choses. Prendre tout pour eux, rien pour les autres, ça peut parfois donner des résultats inattendus. C’est le cas que nous vivons actuellement. Rendre cette salle monnaie à la région Sud du Sénégal qui leur a tout donné, pour s’enrichir de la manière la plus malhonnête au détriment de tous les sénégalais, cela mérite amplement l’attention de tous pour pouvoir y mettre un terme.

Alassane BA gestionnaire du port de Ziguinchor

      Secrétaire général  des  défenseurs de la mer

21Mai
A LA UNEContribution

205 MILLIARDS DE DOLLARS D’ICI 2025 POUR L’AFRIQUE : Quand Macky porte le combat des DTS à Paris

La répartition des Droits de tirages spéciaux (DTS) était au cœur des débats du Sommet de Paris. Qu’est-ce qu’un DTS? C’est un instrument qui a été créé en 1969. L’idée est de donner...

22Mar
A LA UNEContribution

ENVIRONNEMENT/ESPÈCE HUMAINE : LEQUEL METTRE AU CENTRE DES ENJEUX EN PLEINE PANDÉMIE ?

Critique du rapport de la PROPARCO La 35e édition de la revue Secteur Privé & Développement de Proparco, filiale de l’Agence Française de Développement (AFD), intitulée « Préserver la...

19Mar
A LA UNEContribution

Petronpay, le piège de l’argent facile ?

Sans risque de nous tromper, le mot Petronpay revient sûrement en tête des moteurs de recherches tels que Google trends sur les termes les plus utilisés ces derniers mois au Sénégal. Presque partout,...

15Mar
A LA UNEContribution

Mauvais signal aux investisseurs étrangers

Depuis une semaine, le Sénégal est propulsé sous le feu des projecteurs avec l’ «Affaire Sonko» qui a mis à genoux une bonne partie de l’activité économique, dans la capitale...

04Mar
A LA UNEContribution

Le Sénégal s’effondre !!!

Ça y est. On a touché le fond.  Le régime  de Macky Sall  a précipité la démocratie sénégalaise dans le  gouffre de la bassesse. La gaffe de trop vient d’être posée avec...

27Fév
A LA UNEContribution

Plans de relance post-Covid des États : le casse-tête du financement

En pleine résurgence de la pandémie de coronavirus dans le monde, des États africains ont pris le pari risqué de mettre sur orbite des plans de relance. Leurs économies, malmenées par la crise...

14Fév
A LA UNEContribution

Les vertus de la concurrence

Le marché sénégalais des transferts d’argent est, depuis quelques mois, en pleine mutation. L’arrivée de l’opérateur «Wave» a permis de redistribuer les cartes et de faire bouger les lignes....

10Fév
A LA UNEContribution

Un procureur « ambigu » au cœur de la République

Son nom est devenu le symbole d’une justice à deux vitesses. Difficile de ne pas croire  à  ce portrait  que beaucoup de Sénégalais ont  dressé  de l’homme. Celui dont il...

06Fév
A LA UNEContribution

Le rôle crucial du découpage du réseau dans la réalisation du plein potentiel de la 5G

L’ère numérique a le potentiel de transformer l’industrie et la société, et avec l’introduction de la 5G dans le monde entier, d’innombrables nouveaux modèles commerciaux sont...

06Fév
A LA UNEContribution

Recapitalisation : le réveil des entreprises sénégalaises ?

Le gestionnaire de fonds d’investissement dédiés au continent africain, Amethis, signe son entrée dans le capital du groupe industriel sénégalais Nouvelle minoterie africaine (NMA) de feu Ameth...

06Fév
A LA UNEContribution

PONTS DE BAILA ET DE DIOULOULOU : Excellence Monsieur le Président, la menace est réelle

Les ponts de Baïla et de Diouloulou menacent de s’effondrer. Sur la RN5, entre Bignona et Séléti, ces infrastructures constituent aujourd’hui de vraies menaces. Leur état de délabrement avancé,...

08Jan
A LA UNEContribution

FACE A LA COVID-19 : Des droits, mais aussi des devoirs, pour le Sénégal

Des scènes qui font peur et qui n’honorent pas notre cher Sénégal. C’est vraiment déplorable ce que nous avons vu dans les différents quartiers de Dakar. Malgré la menace de la Covid-19 qui...

07Jan
A LA UNEContribution

Pacte de convergence : les critères en sursis

L’éternel débat sur le respect du pacte de convergence, de stabilité, de croissance et de solidarité a été remis au goût du jour par le chef de l’État, Macky Sall, lors du débat télévisé...

28Déc
A LA UNEContribution

SPOUTNIK V, SINOPHARM, ASTRAZENECA, PFIZER/BIONTECH : L’Afrique face aux vaccins de la discorde

2020 tire sa révérence, laissant au monde une pandémie qui refuse de partir. Avec plus de 80 652 589 cas positifs, le COVID-19 a fait près de 1 800 000 morts dans le monde. Face à cette...

28Déc
A LA UNEContribution

2020, économiquement catastrophique !

Incontestablement, 2020 aura été, économiquement, l’une des années les plus terribles que l’Humanité n’ait jamais connue depuis la crise de 1929. Les 365 jours ont semblé plus longs...

22Déc
A LA UNEContribution

Basculement dans le budget programme : la démarche prudente de l’Etat

Après plusieurs reports, le Sénégal, à l’instar des autres Etats de l’Uemoa, entend basculer dans le budget programme à partir du 1er janvier.  Ceci marque ainsi l’un des points essentiels...

22Déc
A LA UNEContribution

Le programme TABAX dit non à la suppression des villes

Critiques : Depuis 1972, les réformes relatives à la décentralisation ont été marquées par des avancées significatives. Mais souvent, elles ont été menées en fonction de contingences politiques...

10Déc
A LA UNEContribution

FAUT-IL CHANGER LE NOM AFRIQUE ?

Dans le cadre de nos modestes réflexions en faveur du développement de l’Afrique, j’en suis arrivé à une interrogation. Le moment n’est-il pas venu de changer le nom du continent africain afin...

10Déc
A LA UNEContribution

COMMUNICATION ADMISTRATIVE ET POLITIQUE : La parole un important levier de communication

Dans la quatrième de couverture du Livre « Gouverner c’est paraître » de l’éminent Jean-Marie Cotteret, professeur émérite du Département de Sciences Politiques de la Sorbonne et...