Category: culture

A LA UNEculture

« LES MAMANS DE L’INDEPENDANCE » : L’artiste Joe Senghor rend hommage aux héroïnes du Sénégal et les « Badiene Gokh »

La société des artistes et artisans Bakh (SARABAKH), sous la houlette de l’artiste et acteur culturel Joe Senghor, a organisé durant la Biennale de Dakar une exposition -Photo sous le thème : « Les mamans de l’indépendance » qui met en exergue les femmes héroïnes qui ont participé à la lutte pour l’indépendance du Sénégal mais aussi celles qui ont marqué l’histoire politique du pays. A cet hommage, l’artiste a associé les femmes leaders et les « Badiene Gokh » (Marraines de quartier).

L’artiste Joe Senghor est revenu sur quelques figures féminines qui ont marqué l’histoire du Sénégal.

Joe Senghor a tenu à souligner : « Je cite quelques personnages qui ont marqué notre histoire : Dieumbet Mbodji :  c’est la première princesse du Walo en 1845, elle a pu combattre les maures du Trarza ; Ndatté Yalla : elle a été très dure avec les maures, elle les a battus. Elle a fait face à Faidherbe avant de subir une défaite qui la contraint à fuir ; Aline Sitoe Diatta : Elle est de la Casamance dans le Sud, elle a demandé à toute sa communauté de ne plus payer des impôts aux français et les gens ont suivi son mot d’ordre et elle a été déportée ; Henriette Bathily :  c’était une femme combattante, elle a lutté pour les droits à la femme au Sénégal ; Adja Arame Diene : Elle a accompagné le Président Senghor dans tous ses combats politiques et en tant qu’analphabète elle est devenue député socialiste ; Adja Thioumbé Samb : c’est la première femme à être emprisonnée à cause de la politique, elle fait partie des femmes qui ont demandé l’indépendance lors de la venue du Général De Gaulle en 1958 à Dakar ; Caroline Faye : la première femme députée, première femme ministre sous le règne de Senghor et Annette Mbaye D’erneville :  Première femme journaliste et fondatrice du musée de la femme Henriette Bathily ».

Selon l’artiste, il participeà la Biennale de Dakar 2022 de manière très inclusive. Et il ouvre ses expos avec les mamans de l’indépendance, ces braves femmes qui ont eu à accompagner durant l’indépendance les pères de l’indépendance.

D’après l’artiste, la particularité de cette année, c’est le fait d’avoir invité les « Badienes Gokh » (marraines de quartier) et les femmes leaders pour leur rôle dans le développement communautaire.

Et l’artiste de rajouter : « Le thème : les Mamans de l’indépendance, c’est par devoir de mémoires parce que c’est des femmes qui se sont battues sans arme pour se tenir devant le Général De Gaulle pour dire que nous voulons l’indépendance tout de suite, c’étaient des femmes à la place Prothée.  Avec ces femmes-là, on a pu obtenir notre indépendance. Elles ont accompagné les présidents Lamine Gueye, Léopold Sédar Senghor, Mamadou Dia. Il y avait des femmes derrière qui préparaient à manger, qui faisaient les tee-shirts, qui tenaient les sifflets. Ces femmes-là, par devoir de mémoires, on doit les présenter aux femmes actuelles. C’est pour cela que j’ai pris ce thème-là. Et nous avons les photos ».

Quant à Mme Adja Khadidiatou Gueye (Badiene Gokh), elle avance : « C’est un grand évènement et je remercie l’artistique qui a pris cette initiative pour rendre hommage les femmes mères de l’indépendance du Sénégal. Les mamans de l’indépendance, c’est un thème qui renvoie au rôle joué par les femmes pour obtenir l’indépendance du Sénégal. A travers cette exposition, c’est la femme sénégalaise, la femme africaine qui est honorée. Je remercie l’artiste qui connait le rôle des femmes dans les luttes pour l’indépendance de nos nations ».

Elle poursuit : « Chaque femme constitue une idole pour nous. Et leur rôle doit être cité en exemple pour inciter les jeunes à croire à leur pays et surtout œuvrer pour le développement du pays. Ce sont des femmes de valeur dont le Sénégal ne va jamais oublier ».

ENCADRE : Zoom sur les « Badiene Gokh »

Les « Badiene Gokh » (Marraines de quartier) ont été mises en place sur l’initiative de l’ancien chef de l’Etat sénégalais (Me Abdoulaye Wade), face à l’ampleur des violences basées sur le Genre et des conflits sociaux au sein des ménages et familles. Leur implantation a été un clin d’œil aux bonnes pratiques traditionnelles.

 La « Badiene » ou marraine, frère du Papa, était respectée par ses conseils et son appui et était crainte par son pouvoir au sein de la famille. Elle jouait le rôle de régulatrice familiale et sociale. Aujourd’hui, face au modernisme et à l’éclatement de la cellule familiale traditionnelle, ce statut a disparu.

Les « Badiene Gokh » servent de pont entre les protagonistes au sein de la famille et du quartier et représentent une oreille attentive aux jeunes filles victimes de violences basées sur le Genre et femmes mariées dans les situations de désespoir.

Elles aident les familles à dénoncer les viols et incestes et à pousser les familles à briser le silence en saisissant la justice.

17Jan
A LA UNEculture

Pour lutter contre la violence : L’artiste « Ndongo Daara » peint un tableau pour sensibiliser la jeunesse

Seydina Mohamed Ndiaye, plus son nom d’artiste « Ndongo Daara », a présenté le grand tableau qu’il a réalisé pour sensibiliser les jeunes sur la violence qui prend de l’ampleur. Devant un...

15Oct
A LA UNEculture

POUR RENFORCER LA COOPERATION AFRICAINE AVEC LA TURQUIE : Le « Prix Recep Tayyip Erdogan de l’amitié Turquie-Afrique » est lancé

La plateforme des initiatives panafricaines pour l’émergence (Pipe) et le groupe Afrique émergence communication (Gaec), ont procédé au lancement ce jeudi 14 octobre 2021  du « Prix Recep...

05Mar
A LA UNEculture

PROMOTION DE LA CULTURE AU SÉNÉGAL : Un diplôme d’honneur décerné au «Ballet Rythme africain»

La troupe «Ballet Rythme Africain» du Sénégal a reçu un diplôme d’honneur en 2018, de l’Amicale des agents du ministère de la Fonction Publique et du renouveau du Service Public pour ses...

04Jan
A LA UNEculture

MAMALOOW : La couturière passionnée de musique

Agée de 19 ans Fatou Diop Lô, alias « Mamaloow »,  est une coutière qui joue de la musique à ses heures perdues depuis 2016. De taille moyenne, Fatou Diop Lô  a toujours le sourire aux lèvres....

16Juil
A LA UNEculture

” Choupie Mballo, l’engagement social par la musique

24Fév
actualiteculture

Vélingara : cérémonie de dédicace de ses nouvelles parutions, Idrissa Sow Goorkodjo émerveille “son monde”

 10,995 total views,  2 views today

13Déc
A LA UNEcultureEntretien

Quand l’inspiration rencontre l’audace, la réussite semble évidente: l’orchestre “JIGEEN NI” en est une illustration…

 7,305 total views,  4 views today

30Sep
A LA UNEculture

FESTIVAL « DJOMBOYO » DES PARCELLES ASSAINIES : La culture mandingue à l’honneur

La commune des Parcelles assainies a vibré hier aux sons du Diambadon (danse des feuilles) lors de la clôture du Festival « Djomboyo » (circoncision en français). C’était aussi une...

06Mar
A LA UNEculture

CULTURE : Isis lance deux singles sur le marché musical

Isis de son vrai nom Marie Rose Sagna est une native de la région de Casamance plus précisément du village d’Afiniam (département de Bignona) où elle fit ses premiers pas. Passionnée de musique...

04Mar
A LA UNEculture

Hommage à El Hadji Abdoulaye Seck : Par Abdou Latif Coulibaly Ministre de la Culture

S’il est une perte que l’on peut sans hésiter qualifier d’incommensurable pour les arts scéniques sénégalais, c’est bien celle d’El Hadj Abdoulaye Seck survenue ce jeudi 28 février 2019 à...

18Fév
A LA UNEculture

Nouvel an chinois : Les facettes de la culture de la Chine revisitées

L’Institut Confucius de Dakar,  comme chaque année, à l’instar de tous les chinois du monde, a célébré   la fête du nouvel an. C’est devenu une tradition, la coopération entre...

05Nov
A LA UNEculture

Adieu l’aîné !

Avec la disparition de Moustapha Kâ, Le Sénégal vient, sans aucun doute, de perdre l’une des figures les plus emblématiques de l’histoire de ses politiques culturelles pour le développement....

06Août
A LA UNEculture

« MELO KAN » : Le nouvel album de Chérifou et Job Sa Brain lancé

Gamou Diarra alias Job Sa Brain et Chérifou artiste, rappeur, basé à Lac Rose, deux artistes aux parcours peu similaires, viennent de mettre sur le marché leur premier album intitulé : « Melo Kane...

25Avr
A LA UNEactualiteculture

Urgent: Habib Faye, bassiste de Youssou Ndour, décédé à Paris ce mercredi

Habib Faye, bassiste du Super Etoile, est décédé, ce mercredi, à Paris, suite à une maladie. L’un des meilleurs bassiste du Sénégal a tiré sa révérence, selon la Rfm.  Ce talentueux bassiste,...

08Mar
culture

CULTURE : BANDIRABÉ : Un cocktail d’Afro-mandingue et de blues folk jazzy sur le marché

Le marché musical sénégalais en particulier et international en général, vient de connaître l’enregistrement d’un nouvel album dénommé « Bandirabé ». L’album composé de huit (8) titres,...

12Fév
culture

Célébration du Nouvel an chinois : Symbiose entre la culture sénégalaise et chinoise

Pour la célébration de la fête du printemps ou nouvel an chinois, l’Institut Confucius de l’Ucad a organisé des festivités pour faire découvrir la culture, la tradition et la gastronomie...

04Fév
culture

Célébration du printemps chinois : La culture de la Chine revisitée

Dans le cadre de la célébration du printemps chinois 2018, dénommé « l’année de chien », l’Institut Confucius de l’Ucad et l’Ambassade de Chine au Sénégal, ont organisé un spectacle de...

29Jan
actualiteculturesociete

POLÉMIQUE SUR LE TERRAIN VENDU À L’APR

  Me Moussa Diop s’explique Après la polémique soulevée sur le terrain vendu et devant abriter le siège de l’Alliance pour la République (Apr) sis à Ouakam par la Société anonyme Dakar...

23Jan
actualiteculturefait-diverssociete

PR MAME THIERNO DIENG, APRÈS LA TUERIE DE BOFFA

  Le permis de coupe interdit dans la verte Casamance Le ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Pr Mame Thierno Dieng, après la tuerie de Boffa Bayotte, a fait une sortie devant...