Category: A LA UNE

A LA UNEactualite

ÉLABORATION ET MISE EN ŒUVRE DE POLITIQUES DE SANTÉ EN AFRIQUE DE L’OUEST : Le cas du Niger et de la Côte d’Ivoire

Au Sénégal et partout en Afrique de l’Ouest francophone, l’élaboration et la mise en œuvre des politiques de santé sont presque identiques. Ainsi, nous avons choisi des Etats francophones de l’Afrique de l’Ouest pour confirmer ce constat.

Selon Dr Ibrahima Souley, Directeur général de la santé de la reproduction au niveau du ministère de la Santé Publique, le Niger, est en sa deuxième génération de politique publique de santé (la première était élaborée sur un plan triennal  1992-2005 et la deuxième sur une période (2016-2030. La première se focalise sur le niveau national et est conduit par un Comité national d’élaboration multisectoriel et multidisciplinaire. Ce comité prend non seulement en compte les acteurs sectoriels de la santé, mais également d’autres secteurs qui ont des déterminants directs ou indirects sur la santé, comme les ministères de la Population, de la Promotion de la Protection de l’enfant, de l’Éducation, de l’Environnement et de l’Agriculture.  Ce comité multisectoriel est mis en place au niveau national pour conduire le processus de formulation, d’élaboration et de mise en place du document de politique sectorielle. Un autre comité constitué des mêmes profils disciplinaires et sectoriels est mis en place au niveau régional. Ledit comité  est coordonné par les Directeurs régionaux de la santé publique et dans les  provinces afin de permettre la mise en œuvre de ce processus. Au niveau départemental, les districts sanitaires font l’état des lieux de la situation afin d’identifier les defis et proposer des approches qui soient en conformité avec le potentiel local. Ainsi, les premiers drafts du document élaboré dans les centres de santé intérieurs et dans les départements sont centralisés au niveau des départements pour avoir un document qui reflète les orientations politiques en matière de santé. Ceci, permet aussi à l’ensemble des départements de mettre en commun leurs productions pour disposer d’un document unique appelé document de  stratégie régionale. « L’ensemble de ces documents régionaux consolidés par le Comité national vont permettre de mettre en place un plan national de developpement sanitaire validé à travers des ateliers nationaux de validation.

La Côte d’Ivoire, quant à elle, s’est engagée à travers le ministère en charge de la santé dans la redynamisation de sa politique de développement à travers l’élaboration de son second Plan national de développement (PNDS) pour la période 2016-2020, dans l’optique d’atteindre l’émergence à l’horizon 2020. La mise en œuvre de ce plan s’est faite à tous les niveaux de la pyramide sanitaire avec la pleine participation des secteurs public et privé, de la Société Civile et avec l’appui des partenaires techniques et financiers tout en prenant en compte les stratégies et actions retenues dans ledit plan. Cet état de fait a conduit le ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique (MSHP) à redéfinir les interventions stratégiques du secteur dans le Plan national de développement sanitaire, à travers une approche de planification participative et inclusive qui a regroupé l’ensemble des parties prenantes du secteur de la santé (secteur public, associatif et communautaire, le secteur privé et les partenaires au développement) dans les 20 régions sanitaires du pays. Cela a permis de réaliser des analyses situationnelles pour identifier les forces, les faiblesses et les problèmes rencontrés dans la mise en œuvre du PNDS 2012-2015 dans les différentes régions sanitaires, et d’autre part de déterminer les besoins spécifiques nécessaires à l’améliorer des indicateurs de santé. Les données et informations régionales ont été obtenues à l’aide d’outils de collecte préalablement transmis aux différentes Directions régionales de santé (DRS). Cette politique élaborée permettra de garantir à tous les citoyens et particulièrement les personnes les plus vulnérables, un état de santé leur permettant de contribuer de manière plus efficace à l’œuvre collective de relance du processus de développement de la nation

Idrissa NIASSY

09Août
A LA UNEactualite

CONFLITS AU NIVEAU DES STRUTURES DE SANTÉ : Source de nombreux cas de décès maternels

Au Sénégal, même si aucune étude ne définit le nombre de décès maternels liés aux conflits entre personnel médical, le phénomène est bien réel. Cependant, il est à l’origine de plusieurs...

06Août
A LA UNEactualite

POUR LA PROMOTION DE LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE L’ENFANT : Des acteurs du système national de la sous-région en conclave au Ghana pour une meilleure utilisation des résultats de la recherche

L’Afrique de l’Ouest dont les moins de 15 ans représentent 40 % de la population tarde à mettre une politique commune pouvant protéger la santé de la mère, de l’enfant et de l’adolescent....

06Août
A LA UNEactualite

SCIENCES ET RECHERCHES : Vers la création d’un nouveau profil de « communicateurs scientifiques »

En Afrique, beaucoup de recherches, d’écrits et de productions scientifiques dorment dans les tiroirs des universités, Instituts et centres de recherches du fait de déficiences dans la diffusion...

06Août
A LA UNEactualite

Diplomates, économistes et journalistes dessinent le devenir de l’Afrique à Berlin, le 31 juin

Un communiqué renseigne qu’ Ambassadeurs représentants de plusieurs pays africains établis à Berlin, chercheurs, journalistes, économistes et activistes se sont penchés sur le devenir du continent...

04Août
A LA UNEactualite

PHASE I DU PSE : Le Sénégal deuxième meilleur performeur en Afrique en termes de croissance

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE), dans le cadre de la poursuite de ses auditions aux membres du gouvernement, a auditionné hier le ministre en Charge du Plan Sénégal émergent...

31Juil
A LA UNEactualite

Pour promouvoir le développement durable : Les étudiants invités à s’engager

L’ONG international ONE Campaign, en partenariat avec le réseau des solutions pour le développement durable (SDSN) et Gorée Institute, a  organisé une rencontre d’échanges citoyens autour...

31Juil
A LA UNEactualite

LIBÉRATION DE KHALIFA SALL : Boubacar Camara de « Jengu » signe la pétition

Après avoir sillonner tout le territoire national du Sénégal pour recueillir des signatures pour la libération de leur mentor, le Front citoyen pour libération de Khalifa Sall a rendu visite hier au...

30Juil
A LA UNEactualite

Gestion du pétrole : Le premier programme international pour les jeunes dirigeants du secteur pétrolier africains commencera en octobre 2019 au Cap

D’après un communiqué, ce programme international de gestion du pétrole (IPMP) est une référence de l’industrie et a été spécialement conçu pour les dirigeants de compagnies pétrolières...

30Juil
A LA UNEactualite

Me Augustin Senghor a tout faux

En prolongeant le contrat du sélectionneur national jusqu’en 2022, avec à la prime un salaire annuel de 180 millions de FCFA, le président de la fédération Sénégalaise de Football a fait étalage...

30Juil
A LA UNEactualite

LUTTE CONTRE LA TRAITE D’ÊTRES HUMAINS : Antonio Guterres appelle à l’action pour faire cesser ce crime

La communauté internationale célèbre ce mardi 31 juillet 2019, la Journée mondiale des victimes de la traite d’êtres humains. Cette journée qui est en sa première édition, est une occasion...

30Juil
A LA UNEactualite

DÉFICIT PLUVIOMÉTRIQUE : Des techniques de maitrise de l’eau recommandées pour de meilleures récoltes

La rareté des pluies occasionnée par les changements climatiques est source d’un déficit céréalier chronique en Afrique et au Sénégal en particulier. Pour faire face à ce fléau, l’utilisation...

26Juil
A LA UNEactualite

COOPÉRATION BILATÉRALE : 60 tonnes de dattes de l’Arabie Saoudite réceptionnée par la Délégation générale

Après la signature ce lundi 22 juillet d’un accord bilatéral en matière de transports aériens, le Sénégal et l’Arabie Saoudite se rapprochent davantage. Ce qui a permis à ce Royaume d’Arabie...

26Juil
A LA UNEactualite

LUTTE CONTRE LE PALUDISME : Plus de 2 millions de moustiquaires distribués dans 1 790 quartiers de Dakar

Dans le cadre de la lutte anti-vectorielle, la Région médicale de Dakar en collaboration avec le gouverneur de Dakar, a procédé hier au lancement de la campagne de distribution de Moustiquaires...

25Juil
A LA UNEactualite

Gestion intégrée des risques d’inondations dans la banlieue de Dakar : Un projet de près de 500 millions FCFA pour Pikine et Guédiawaye

Pour lutter contre les inondations en banlieue plus précisément à Pikine et Guédiawaye, un projet de près de 500 millions FCFA est lancé par Urbasen, une organisation œuvrant dans le développement...

23Juil
A LA UNEactualite

EXPLOITATION ABUSIVE DES FORÊTS PAR LA GAMBIE : « Il faut que la riposte s’organise à partir du territoire sénégalais », dixit Abdou Karim Sall

N’ayant pas de forêt dans son territoire, la Gambie est devenu le premier producteur de bois de la sous-région à cause de la coupe illicite de bois dans les forêts sénégalaises de la Casamance,...

23Juil
A LA UNEactualite

LES RENCONTRES AFRICA 2019: Le Maroc et le Sénégal qui accueillent la 4ème édition

Un communiqué parvenu à notre rédaction, renseigne que cette année, c’est le Maroc et le Sénégal qui vont accueillir la 4ème édition des Rencontres Africa qui réuniront 5000 personnes dont 4000...

23Juil
A LA UNEactualite

EXPLOITATION DU PÉTROLE ET DU GAZ : « Macky Sall a fini à faire du Sénégal un pays pétro-responsable », dixit une autorité

Avec la découverte du pétrole et du gaz, le Sénégal est à la croisée des chemins. Dans ce sens, le chef de l’État Macky Sall, en mettant en place le Cos-Pétrogaz et l’Itie pour la transparence...

23Juil
A LA UNEactualite

Mise en place d’une gestion intégrée des zones côtières à l’échelle nationale : Près de 3,5 milliards de Francs CFA débloqués par l’UE

D’après un communiqué, l’union européenne et le Sénégal ont procédé à la signature d’une Convention de Financement pour un projet de Gestion intégrée des Zones côtières....

23Juil
A LA UNEactualite

SÉCURITÉ ROUTIÈRE : 44 % des véhicules circulent à Dakar sans visite technique

Dans le monde, 3 700 personnes environ sont tuées par jour dans des accidents de la route. Au Sénégal, même si les statistiques enregistrées démontrent qu’il y a une nette baisse de la mortalité...