A LA UNEpolitique

Attaque contre le MAER Moussa Baldé, ses partisans avertissent : “que les comploteurs déchantent…”

Une nouvelle campagne agricole démarre et décidément, les comploteurs ne désarment pas.

Un site d’informations  vient de publier un nouvel épisode d’une campagne de diabolisation maladroitement menée depuis plusieurs mois contre Monsieur le Ministre de l’agriculture et de l’équipement rural,  le professeur Moussa BALDE dont le seul tort est d’être un homme de principes,  foncièrement sérieux,  rigoureux, travailleur et surtout un loyal et fidèle parmi les fidèles du Président de la République, Son Excellence Macky SAll. En effet,  avec un français chaotique,  désarticulé et rébarbatif,  truffé de fautes et de maladresses ( lord avec d,
/ nommé Ministre à la place de… on dit en remplacement de..sans compter les nombreuses fautes liées à la concordance des temps etc) le site  a mis à nu toutes ses carences .Mais cela n’étonne personne,  car ce site est connu pour son manque de sérieux, de professionnalisme et de culture intellectuelle et littéraire. Il faut avoir le courage de signer un texte par son véritable auteur et non se cacher honteusement derrière une soi-disant rédaction. Pire, votre acharnement devient suspect. Pour qui roulez-vous? Qui vous finance pour faire cette sale besogne ?pourquoi citez vous régulièrement le Docteur papa Abdoulaye SECK comme s’il était derrière vos manœuvres ? Sur le plan scientifique et universitaire,  le Docteur SECK connaît bien le Professeur Moussa BALDE, l’actuel Ministre à propos de qui il disait,  dans plusieurs interviews à  la télévision,  la radio ou les journaux de la place qu’il est un brillant esprit,  un homme compétent et loyal.  Pourquoi citez-vous un soi soi-disant syndicaliste Ibrahima DIALLO à qui vous prêtez des propos que nous aurions bien voulu entendre sortir de sa propre bouche pour réagir à la dimension de l’attaque ? Il faut laisser les gens parler à visage découvert et laisser tomber les masques. Car c’est lorsque la mer se retire que l’on reconnaît les baigneurs qui ne portent pas de culotte.
En effet, il ya pas plus dégoûtant que de voir,  tous les jours,  des énergumènes s,en prendre à d’honnêtes citoyens,  à des intellectuels émérites. Pour ne pas tomber dans ce misérabilisme nous  ,cadres proches du Ministre Moussa BALDE , prônons le raisonnement par les faits, avec des preuves à l’appui. Cette démarche est le moyen le plus efficace pour appréhender la vérité dans son originalité. Sachez, une fois pour toutes(les autres fois) que le Ministre,  le Professeur Moussa BALDE ne répondra jamais à ses détracteurs et autres comploteurs. Il reste concentré et imperturbable sur les missions qui lui sont assignées par le Chef de l’Etat. Le bilan ce sont les agriculteurs qui le feront à sa place. Et ces derniers, vous diront ,avec fière allure, que de toute l’histoire agricole du Sénégal indépendant,  la campagne 2019/2020 menée , de mains de maître , par l’actuel  Ministre,  est la mieux réussie en terme de manne financière empochée  par le monde rural( 150 milliards de fcfa)
Mieux,  malgré un début d’hivernage très chaotique,  les objectifs de production ont été très largement atteints. Ainsi, pour les céréales,  le Sénégal a produit 807.044 tonnes de mil, 1.155.337 tonnes de riz, 270.167 tonnes de sorgho et 530.703 tonnes de maïs soit un total de 2.768.406 tonnes. S’agissant des cultures industrielles l’arachide a atteint 1.421.288 tonnes et le coton 15.751 tonnes. En ce qui concerne la production horticole,  elle s’élève à 1. 559.484 tonnes (avec une hausse de 10%) soit 160.357 tonnes de pommes de terre, 468.000 tonnes d’oignons
S’agissant des exportations,  notre pays a exporté 107.645 tonnes de fruits et légumes au 31 décembre 2019, collecté 500.000 tonnes d’arachide et exporté 400.000 équivalents à 150.milliards de fcfa au profit des agriculteurs.
Pour ce qui est des semences 90.000 tonnes ont été collectées cette année dont 52.000 en semences certifiées et 38.000 de semences écrémées.
A titre comparatif, le budget de la campagne 2018/2019, sous l’ère Pape Abdoulaye SECK  s’élevait à 64 milliards de fcfa   celui de 2019/2020 avec l’actuel Ministre 40 milliards. A l’heure du bilan les mêmes objectifs de production sont atteints.Mieux, la campagne de commercialisation sous Pape Abdoulaye SECK avait coûté ,12 milliards , à l’Etat du Sénégal et cette année aucun centime n’a été dépensé.
Concernant la campagne agricole 2020/2021 toutes les dispositions sont prises par le ministère. La mise en place des intrants agricoles a démarré et va concerner dans un premier temps les régions de  Kédougou, Tamba, kolda, Sédhiou et Ziguinchor puis dans un second les régions du centre du pays et enfin celles du nord.
Pour revenir à la rallonge de 20 milliards décidée par le Chef de l’Etat , il faut préciser que ce montant va servir à l’achat d’intrants agricoles en qualité et en quantité,  à hisser, de 20 à 30% , la production céréalière pour la faire passer de 2.700.000 tonnes à plus de 3.000.000 tonnes, à atteindre 1.500.000 tonnes de riz paddy et de réussir la Stratégie de Sécurité  Alimentaire déclinée par le Ministère de l’agriculture et de l’équipement rural.
Maintenant,  pour les attaques personnelles dictées par la haine, la jalousie et la méchanceté gratuite nous préférons répondre par le mépris et la pitié. Pour rappel,  le Ministre de l’agriculture et de l’équipement rural Moussa BALDE a un parcours intellectuel et scientifique qui force le respect et l’admiration. Moussa BALDE est à la fois Chercheur invité au LSS_ Supelec_CNRS, Paris 11, France (septembre et octobre 2004)
Maître de conférences invité à l’université de Rouen, France ( juin2010 et juillet 2011)
Maître de conférences invité à l’Institut de Mathématiques de Toulouse,  France ( juin 2008)
Membre de l’Unité Mixte  Internationale de Modélisation Mathématique et Informatique des Systèmes Complexes,  IRD
Responsable du Laboratoire  Géométrie et Applications de l’UCAD (2008-2013)
Membre du Centre International de Mathématiques Pures et Appliquées (CIMPA/France)
Et depuis un an et demi , Moussa BALDE est passé au grade de Professeur Titulaire des Universités en Mathématiques.
Dans d’autres pays,  un tel cerveau,  une telle sommité scientifique,  serait élevé au rang de héros national et non jeté en pâture par des larbins frappés d’un handicap congénital.
A bon entendeur salut.

 Abdoul BALDE, Professeur de Lettres, Coordonnateur du Pôle Communication Politique et Stratégie du Ministre de l’agriculture et de l’équipement rural, le professeur Moussa BALDE.

 969 total views,  2 views today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *