A LA UNEeconomie

APPUI AUX MENAGES ET GROUPES VULNERABLES CONTRE LA COVID-19 : L’Italie dégage une enveloppe de 984.000.000 F cfa sous forme de don

M. Amadou Hott, Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération et Son Excellence Giovanni Umberto De Vito, Ambassadeur d’Italie au Sénégal, ont procédé, ce mardi 17 novembre 2020, à la signature d’une convention de financement, sous forme de don, relative au Projet d’appui à la résilience des ménages et groupes vulnérables contre la Covid-19 « Parem  ». C’est un financement global de 1.500.000 euros soit environ 984.000.000 FCFA d’après le communiqué parvenu à notre rédaction.

« Le financement concerné porte sur une enveloppe financière globale 1.500.000 euros soit environ 984.000.000 FCFA. Le Parem est destiné à soutenir le Plan de relance économique et social à travers le renforcement de la résilience des familles pauvres et des groupes vulnérables », précise le document susmentionné.

D’après la source, l’objectif global du projet  est de contribuer à la mise en œuvre et au suivi du Plan national de riposte du Sénégal contre la Covid-19, à travers le renforcement de la résilience des familles pauvres et des groupes vulnérables (femmes, handicapés et enfants de la rue).

« Le Parem a comme cibles principales les ménages pauvres et groupes vulnérables (personnes en situation de handicap, ménages du programme national de bourse de sécurité familiale et ménages, et personnes impactées par la Covid-19, notamment les jeunes et les femmes entrepreneurs du secteur informel, soit environ 25.000 ménages inscrits dans le RNU et TPE du secteur informel (femmes et jeunes) et répartis dans les zones d’intervention », explique-t-on dans le document susmentionné.

M. Amadou Hott, Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération : « L’objectif de ce Projet, d’un coût de 1.500.000 euros, soit 984.000.000 F.CFA, est de soutenir les efforts du Gouvernement dans la lutte contre la Covid-19 à travers le renforcement de la résilience des familles pauvres et des groupes vulnérables. Nous sommes heureux de constater depuis quelques temps que notre pays observe une tendance baissière du nombre de cas de Covid-19. Toutefois, vu que la menace est toujours présente, nous devons rester d’attaque ».

D’après le ministre de l’économie, au-delà des ressources mises en place par le Gouvernement, il reste impératif de devoir continuer à mobiliser des financements supplémentaires pour assurer la résilience des populations, en particulier les familles et groupes vulnérables.

La vitalité de la coopération sénégalo-italienne s’affirme depuis plus d’une quarantaine d’années. Un des éléments révélateurs réside dans le fait que notre pays a toujours figuré dans la liste des « pays dits privilégiés de la coopération italienne ».

D’une durée d’une année, le Parem  aura comme zones d’intervention les régions suivantes : Dakar, Thiès, Louga, Saint-Louis, Ziguinchor et Kolda.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *