actualite

AGRICULTURE : L’Italie fait du Sénégal une priorité pour développer davantage le secteur

Dans le cadre de la coopération bilatérale entre le Sénégal et l’Italie, le ministre italien des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, Angelio Alfano a visité hier les locaux du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, après avoir été reçu par le chef de l’État Macky Sall. Il a profité de cette occasion pour participer à l’ouverture officielle de la salle d’archivage et du Centre de documentation dudit ministère, tout en décidant de faire du Sénégal une priorité en Afrique dans le domaine de l’agriculture.

L’agriculture sénégalaise est présentement dans une excellente dynamique. Les statistiques l’ont démontrée. En cinq ans la production agricole a presque doublé et s’est diversifiée, tout en s’améliorant du point de vue non seulement de la qualité des produits, mais de tous les éléments qui la constituent. Ce qui nous fait penser qu’en contribuant à accélérer les choses comme le fait présentement les acteurs de ce sous secteur de l‘économie sénégalaise, l’agriculture sénégalaise va encore être en mouvement accéléré, fondé et soutenu sur l’excellence. Mais ce travail n’est pas seulement l’œuvre des acteurs qui s’activent tout autour.

Il y a aussi les partenaires financiers et techniques comme l’Italie qui a longtemps aidé et continue à le faire pour rendre ce secteur émergent. C’est ce qui est à l’origine hier de la visite du ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération internationale, Angelio Alfano dans ce département que dirige Dr Papa Abdoulaye Seck, pour réitérer l’engagement de ce frère à accompagner notre agriculture. Selon lui, après avoir constaté la grande importance que le président de la République colle au secteur agricole, qui entre dans un cadre crucial du Plan Sénégal émergent (Pse), « nous avons le choix et le désir de réaliser des choses ensemble, en faisant du Sénégal la priorité des priorités, en apportant notre apport économique avec la réception du matériel agricole, acquis dans le cadre du Programme d’Appui au PNIA du Sénégal (PAPSEN) ».

« Nous allons continuer cette collaboration avec le Sénégal », a-t-il réitéré. Accompagné de l’ambassadeur d’Italie au Sénégal durant cette visite, a exhorté les autorités sénégalaises de ne pas cessez de compter sur l’Italie. « Nos interventions visent le développement de l’agriculture sénégalaise et des rendements agricoles. Nous avons d’excellents experts, des technologies que nous voudrions offrir au Sénégal pour lui permettre de développer et d’accroître la valeur de la production », a-t-il déclaré.

Avant d’ajouter : « Vous avez ce que nombre de pays souhaiteraient avoir que sont le soleil et la terre. Nous souhaiterons vous donner un coup de main, vous aider à utiliser au mieux ce que vous possédez déjà, en développant les talents locaux et en mutualisant nos forces ».

Ce dernier a fait savoir, comme l’objectif du Sénégal est celui également l’Italie, ils ne vont ménager aucun effort pour aider les jeunes et les femmes en milieu rural de réaliser leur rêve, tout en scellant le mariage entre la tradition et l’innovation, en le mettant à la disposition de grandes ressources tel que le soleil. « L’autre objectif stratégique qui nous concerne c’est de faire en sorte que si un jeune veut quitter le Sénégal qu’il le fasse dans un choix délibéré et non par nécessité.

Quiconque dans un monde mondialisé doit prendre une décision par cohérence et non par besoin », a-t-il conseillé aux jeunes sénégalais adeptes de l’immigration. Et de poursuivre : « C’est la philosophie que nous inspirons. Cette une manière de permettre aux jeunes sénégalais de cultiver leur rêve et surtout de le réaliser au Sénégal. L’Italie n’est pas devant vous. Elle est à côté. Si ces jeunes parviennent à réaliser leur rêve en trouvant du travail, vous aurez accompli le grand miracle de l’Afrique occidentale ».

Le ministre de l’Agriculture, Pape Abdoulaye Seck, après avoir souhaité la bienvenue à ses hôtes, leur a fait savoir que le Sénégal se base sur la vision du chef de l’État Macky Sall pour construire une agriculture. « Cette vision nous permet de transformer profondément l’agriculture sénégalaise, en mettant en œuvre toutes les stratégies pour qu’elle connaisse une véritable métamorphose », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : « Ce changement va faire en sorte que cette agriculture soit la force motrice pour l’avènement d’un Sénégal émergent. Dans le cadre de la construction de l’agriculture il nous faut au moins viser deux objectifs majeurs, le premier c’est de mettre tout en œuvre pour reconquérir les marchés intérieurs fortement affectés par les importations concernant certains produits stratégiques. Il nous faut aussi tirer profit de la mondialisation des marchés agricoles, en exploitant nos avantages comparatifs pour occuper des marchés porteurs ».

Selon lui, « ce qu’on peut retenir de cette agriculture c’est sa bonne santé et quelques bénéfices au quotidien. L’Italie a contribué conséquemment en ce qui concerne les acquis actuels de notre agriculture ». C’était lors de l’inauguration de la salle d’archivage et du Centre de documentation que le ministre de l’Agriculture s’est adressé à son homologue italien. Cette constitue un élément majeur pour le développement de ce secteur. « Elle doit permettre d’avoir une vue globale et synthétique des activités agricoles du Sénégal. Elle doit permettre également d’avoir un revu de planification stratégique, tout permettant d’avoir un instrument de dialogue avec les différents segments de la société sénégalaise (parlementaires, étudiants, journalistes, fonctionnaires du département) pour connaître les trajectoires de l’évolution de l’agriculture sénégalaise », a-t-il dit.

Idrissa NIASSY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *