A LA UNEeconomie

133éme CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA BOAD : De nouveaux engagements d’un montant de 109,5 milliards FCFA autorisés pour 7 projets

Le Conseil d’Administration de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) s’est réuni en présentiel pour sa 133ème session ordinaire, sous la présidence de M. Serge EKUE, Président du Conseil d’Administration, Président de la BOAD. Ainsi, il a autorisé de nouveaux engagements pour 109,5 milliards FCFA.

« Sept opérations ont également fait l’objet des travaux du Conseil d’administration : deux (02) propositions de projets financées sur les ressources du programme SONGTAABA (36 milliards FCFA), trois (03) nouvelles propositions de projets pour un montant global de 45 milliards FCFA, deux (02) lignes de refinancement (28,5 milliards FCFA) », précise -t-on dans le communiqué de la BOAD.

D’après la source, ces nouvelles approbations portent à 7182,1 milliards FCFA le total des engagements (toutes opérations confondues) de la BOAD, depuis le démarrage de ses activités opérationnelles en 1976.

D’après le document susmentionné, les prêts approuvés concernent le financement partiel des projets, ci-après :  Au titre du Programme spécial SONGTAABA 2022-2024 : Reconstitution du stock de sécurité alimentaire au titre de l’exercice 2023 en République du Mali. Et d’après la source, le projet permettra de répondre à la demande alimentaire des populations maliennes, de renforcer les capacités de prévention des chocs et des crises, d’améliorer l’accessibilité des vivres, notamment aux populations vulnérables, et de réduire les distorsions du marché céréalier au plan national. Et le montant de l’opération : 25 Milliards FCFA ; Alimentation en eau potable, en milieu rural, dans les régions de Dosso, Maradi, Tahoua et Tillabéri, au Niger. Il s’agira de réaliser 45 systèmes d’alimentation en eau potable, desservant 92 localités. Le projet prévoit également la réalisation de 334 blocs de latrines institutionnelles dans les écoles et les centres de santé. Et le montant de l’opération : 11 Milliards FCFA ; S’agissant du programme de financements ordinaire : Aménagement de voies urbaines dans la ville de Niamey : aménagement de la section urbaine de la RN25 et réhabilitation du tronçon Niamey-Nyala, en République du Niger.  Le projet permettra d’améliorer la mobilité sur les tronçons concernés en réduisant le temps de parcours, de réduire le nombre d’accidents de la circulation de plus de 60% et le coût d’exploitation des véhicules d’environ 40 %, à partir de la première année de mise en service de la route.  Montant de l’opération : 25 Milliards FCFA ; Viabilisation du site de Ouédo, dans le cadre de la construction de 10 849 logements sociaux et économiques dans la Commune d’Abomey-Calavi. Les travaux de viabilisation permettront d’assurer une alimentation de qualité en électricité, par l’augmentation de la puissance du réseau d’électricité sur tout le site du projet et la construction d’une usine de traitement d’eau et d’un château d’eau de 500 m³. Montant de l’opération : 10 Milliards FCFA. Relance des activités de ASUSU SA en République du Niger. Le projet permettra de maintenir l’accès des populations exclues du système bancaire classique et celles qui sont économiquement vulnérables, notamment les femmes et les jeunes, à des services financiers diversifiés et innovants. Montant de l’opération : 10 Milliards FCFA ; Mise en place en faveur de NSIA Banque Benin SA d’une ligne de refinancement dans le cadre du programme de relance des activités des entreprises de l’UEMOA, suite à la crise sanitaire liée à la Covid-19 et d’un prêt subordonné. Montant de l’opération : 18,5 Milliards FCFA ; Mise en place d’une ligne de refinancement en faveur de VISTA Bank Burkina Faso.  La ligne permettra à Vista Bank Burkina d’accroître son activité de financement à moyen terme, de consolider son développement, et de contribuer à la croissance de l’économie nationale. Montant de l’opération : 10 Milliards FCFA.

La mise en place d’une ligne de crédit du Fonds de l’OPEP de 32,798 milliards FCFA

« Les administrateurs ont également approuvé la mise en place d’une ligne de crédit du Fonds de l’OPEP, d’un montant de 50 millions € soit 32,798 milliards FCFA, et celle d’une subvention d’un montant de 16,2 millions € soit 10,626 milliards FCFA de la KfW, toutes deux en faveur de la BOAD. Ces lignes sont destinées, respectivement, au financement des Petites et Moyennes Entreprises (PME) et des projets d’énergies renouvelables, et à la mise en place du Fonds pour la Transformation Digitale (FTD) », souligne -t-on dans le document.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *